Tempting offer d’Erine Kova

Titre Tempting offer

Auteur Erine Kova

Éditeur : Éditions Addictives

Date de sortie 24 février 2020

Un titre à commander en suivant ce lien https://amzn.to/39TTPpD

Lectrices avide de dépaysement, le nouveau roman d’Erine Kova est écrit pour vous!

Entre l’Inde envoûtante des contreforts de l’Himalaya et la beauté sauvage des Highlands écossais, l’auteure qui avait su me tenir en haleine dans son précédent opus, (chronique ici https://melimelodegwen.fr/index.php/2019/01/18/my-lover-my-enemy-derine-kova/) nous propose une nouvelle romance qu’il m’a été difficile de lâcher avant la dernière page.

En effet, elle m’a apporté un petit plus (ou plusieurs pour tout dire) qui lui donne une saveur particulière.

Le cadre, je l’ai dit, est original. Calum McKay vient d’hériter, suite à la mort brutale de son père, de l’entreprise familiale de thés. Son père y a mis toute sa volonté, toute son énergie, toute son âme et, quoi que ce ne soit absolument pas son plan de carrière à l’origine, Calum met tout en oeuvre, par fidélité pour sa mémoire, afin de sauver une affaire qui périclite.

Mais pour y parvenir il a besoin soit de fonds, soit d’une idée révolutionnaire. Sa mère lui propose l’opportunité d’obtenir les premiers, mais par un biais qui le révulse.

Son esprit lui souffle la seconde. Mais pour atteindre son but, il a besoin de l’appui du redoutable Arum Chakir, le maître incontesté d’un domaine unique à Darjeeling. Ce nom vous parle? Il vous évoque ce thé puissant et parfumé du matin, capable d’apaiser les tensions et de recentrer les énergies? Voilà, vous y êtes!

Calum est, à la base, peu versé dans l’art du thé et de sa subtilité. Son trio magique, ce serait plutôt café, bière, whisky. Mais il est prêt à tout pour sauver les thés McKay et le voilà à l’assaut de Darjeeling, d’Arum Chakir et de son or noir.

Rien ne le préparait à la claque que lui inflige sa rencontre avec l’Inde et je dois dire que j’ai ressenti la même chose.

C’est un autre point de force de ce roman. Je ne sais pas si l’auteure est coutumière des voyages en Inde, mais elle m’a projetée en plein coeur des paysages, des odeurs, de la moiteur étouffante des pluies de mousson. J’aime l’écriture qui fait voyager et là aussi, j’ai été servie.

Mais le dépaysement n’est pas uniquement touristique. Là encore, Erine Kova réussit un très beau travail en dépeignant une autre façon de vivre. Pas de crainte, on n’est pas dans un cours d’anthropologie. Tout s’insère très naturellement à un récit riche en rencontres marquantes. Il n’empêche qu’elle nous fait entrer de plain-pied dans une réalité très différente de la nôtre.

Les traditions y ont un poids immuable, en particulier dans les campagnes. Les femmes en sont les premières victimes, de leur plus jeune âge à leur vie d’adulte, dont elles décident si peu. Il y a une grande beauté dans certaines traditions, mais d’autres sont d’une cruauté terrible.

En tant que fille unique d’Arum Chakir, Salma doit en passer par là. Et si son père lui accorde certaines libertés, dans ses études ou son ouverture sur le monde, sur d’autres points, il se montre inflexible. Comme sur le mariage, arrangé, qu’elle doit contracter.

Ce roman m’a séduite pour cette confrontation entre deux mondes, deux univers. D’autant que, au lieu de choisir la voie simpliste du rejet et de l’incompréhension, Erine Kova opte pour une voie plus douce quoi que pas plus simple. Celle de la découverte, de l’écoute, mais aussi des fossés culturels quasi-impossibles à combler. Rien n’est simple ni évident dans la relation de l’Ecossais et du serpent noir et cette difficulté, qui dépasse de loin le cadre habituel des obstacles en romance est une autre force de ce récit.

Un autre atout réside dans une spécificité de la tradition qui oriente toute la sensualité de ce roman. Une mariée doit se garder pour son époux. Dans ces circonstances et quelle que soit l’attraction immédiate entre les deux héros, hors de question de parties de jambes en l’air dès la page 3! Il en résulte une sensualité bouillante mais toute en retenue qui imprime une atmosphère brûlante au récit.

L’état d’esprit des personnages est également impacté de toutes ces composantes. Ils portent les valeurs familiales très haut, vivent des amitiés si fortes que Hamish autant qu’Isha sont autant des frère et soeur que si la génétique l’avait décidé ainsi. Ils se retrouvent dans un attrait physique autant que spirituel, ont conscience de vivre, en quelques jours, un bouleversement qui dépasse à coup sûr la simple amourette exotique.

Et que dire des joutes verbales entre les personnages, servies par des dialogues concis et piquants? Elles rythment un récit sans temps mort qui montre, une nouvelle fois, la richesse de la romance quand elle est entre de bonnes mains !

Et pour moi, aucun doute, dans cette Tempting Offer, Erine Kova a eu des mains en or! Noir comme le thé le plus puissant, ça va de soi!

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire