L’homme idéal est une licorne comme les autres d’Erin Graham

Titre L’homme idéal est une licorne comme les autres

Auteur Erin Graham

Éditeur Éditions Addictives

Date de sortie 11 décembre 2019

Un titre à retrouver ici https://amzn.to/2rneh1D

Avis aux amateurs de comédies un peu loufoques, de bandes de copains plus déjantés les uns que les autres, d’héroïnes parfois un peu secouées du bocal, de fans de romance et de Bon Jovi!

L’homme idéal est une licorne comme les autres est pour vous!

Imaginez Laly Poussin (oui quand on mesure à peine un mètre cinquante, poussin, c’est un nom prédestiné), jeune institutrice désespérément célibataire et à la recherche d’un prince charmant, … non d’un homme capable de lui offrir L’orgasme après lequel elle court depuis 25 ans.

Elle ne recherche pas forcément l’homme de sa vie, mais quelqu’un capable d’enflammer ses sens (en particulier sa vue), sa libido et de disloquer des petites culottes à la chaîne. En bref un homme aux antipodes des aventures désastreuses qu’elle a vécues jusque là et qui donnent lieu à des récits cocasses. Un homme qui n’aurait rien à voir avec son queutard de colocataire qui aurait tendance à pousser le dévouement jusqu’à certains services à l’horizontale.

La quête de Laly semble illusoire. Que cherche-t-elle au juste?

Un être aussi rare à trouver qu’une licorne? Peut-être bien!

Mais lorsque notre Laly est aidée de ses colocataires de choc, les jumeaux Gaëlle et Stan, et même d’une de ses collègues Julia, on peut ouvrir les paris.

L’amour est le jeu du hasard bla bla bla, la magie du destin et tout et tout.

Laly en a soupé de ces lieux communs et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle ne croit plus trop aux promesses des auteurs en ce domaine. Elle est même sacrément remontée contre ses vendeuses de rêve qui font pâle figure face à ses aventures réelles.

Mais, forte de l’imagination de ses auteures favorites, elle veut donner un léger coup de pouce au destin.

Et pour ce faire, elle dispose d’un sacré cahier des charges. Les romances qu’elle consomme en lectrice compulsive lui donnent déjà de sacrées idées. Boss, biker, acteur, inconnu d’un ascenseur, les choix sont multiples. On peut même envisager un dominant ou un manipulateur, par curiosité, ou pour mieux les rayer de la liste.

Mais quand on se lance dans ce type de quête, il faut être méthodique et se donner les moyens, quitte à offir aux lecteurs des péripéties savoureuses.

C’est qu’elle s’en donne du mal, Laly, pour mener à bien son projet, même si parfois elle se laisse embarquer dans ses propres films et se prend pour un ninja surveillée par la CIA, entre deux épisodes d’une famille formidable et de Pascal le grand frère, elle ne quitte pas des yeux son objectif, ni sa mission O, comme Orgasme.. Elle zieute même tout azimuts, vers l’acteur en vogue, le sportif assidu, le parent d’élèves, le styliste qui lui sert de cavalier. Et même un ministre pour faire bonne mesure, non mais!

Il faut dire que tout est planifié, cahier des charges, plan d’action, critères d’évaluation. Un inspecteur féliciterait sûrement Laly, en tous cas si son projet à but pédagogique ne se trouvait pas en dessous de la ceinture.

Quoique. Pour servir des desseins inavouables, Julia et Laly vont aussi se lancer dans une activité pédagoqique qui pourrait bien donner des idées à nos lectrices enseignantes. Oui, on pousse le souci du détail à l’extrême pour mettre toutes les chances de son côté.

Mais l’essentiel n’est pas là. Ce roman pose avec peps et humour les décalages colossaux entre ce qui paraît sexy sur nos liseuses et la dure réalité. Exit le biker sexy et gentiment badboy au profit du gros lourd machiste qui n’a jamais entendu parler de #metoo, bedonnant, à cheveux gras et à la cylindrée … décoiffante.

Adieu le beau sportif au regard de braise, bonjour le roi de la gonflette qui exterminerait même mojitos et M&m’s au nom de la chasse effrénée aux poignées d’amour.

Et si notre licorne était à la fois bien plus et bien moins que nos héros de romances…

Et si surtout, la romance résidait partout, en particulier chez ceux qu’on a sous les yeux. C’est ce que proclame nombre de nos auteurs, c’est la question que pose ce roman.

Et si tout était question d’avoir les yeux, et le coeur, ouverts à l’inconnu, au grand frisson et aux petits frémissements, pas forcément spectaculaires, mais diablement efficaces.

Et si, à force d’en vouloir toujours plus (de perfection, de sexytude, de féérie) on en oubliait les évidences qui sont tout autant capables de déclencher des envols de papillons en extase.

Et si Bon Jovi avait tout dit dans ses chansons 😉

Dans ce roman léger, à consommer comme un hommage à nos romances favorites, on retrouve la plume pétillante d’Erin Graham, des personnages pas piqués des vers et même, pour les habitués d’Erin et Marie quelques clins d’oeil qui feront chaud au coeur.

Et si vous êtes plutôt fans des romans plus profonds d’Erin, de sa capacité à tournebouler votre coeur et vos émotions, prenez exemple sur Miss Piou-Piou et rappelez vous que les bons moments peuvent vous tomber dessus à n’importe quel moment, même sous la forme que vous n’attendiez pas!

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire