Sex friends, pas de contraintes que du plaisir #2

Pour ce premier article, j’ai envie de vous parler de l’origine de ce quatrième roman. Et promis, sans spoil.

J’avais envie de ce livre depuis longtemps. Dans mon parcours d’écriture, ça date de la fin de Noël toi et moi. D’ailleurs, plusieurs éléments font, paraît-il un peu penser à cette première histoire.

À l’origine, je voulais « régler son compte » à Chloé. Vous vous rappelez, la soeur détestable d’Héloïse.

Mais j’avais tellement détesté ce personnage (et je crois que je ne suis pas la seule) que j’ai eu peur de ne pas parvenir à m’y attacher.

Par contre, je voulais partir d’une femme qui lui ressemblait un peu, du moins en apparence et lui faire rencontrer tout ce que, en principe, elle ne devrait pas désirer.

Je ne sais pas si ça vous est déjà arrivé. Rencontrer quelqu’un, en amour ou en amitié, qui est en tel décalage avec tout votre univers que le simple fait d’exister ensemble est déjà un défi.

Pour plein de raisons, c’est un thème qui me parle et j’avais envie de retrouver cette sensation dans mon écriture.

Ensuite, après Killer Love, je voulais retourner vers une comédie romantique. J’adore le romantic suspense. Mais il me fallait autre chose. Des échanges qui piquent, des tempéraments qui s’opposent, une romance un peu légère. Vous me direz si j’ai atteint mon but.

Et puis, il y avait ce défi. Jouer sur le thème des Sex friends.

Thème lu, archi lu, diront certains. Pas faux. Mais chaque fois, je me laisse embarquer pour un voyage différent. Et c’est, j’espère, ce que vous offriront Aurore et Dexter. Une rencontre explosive, un arrangement simple qui dérape. Une histoire vieille comme le monde, mais que j’ai voulu réinterpréter à ma sauce.


N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire