Aurore: les roses pourpres de Dominique Durand

Titre Aurore les Roses pourpres

Auteur Dominique Durand

Éditeur Au loup éditions

Date de sortie 23 avril 2019

Un titre à commander sur Amazon en suivant ce lien https://amzn.to/2KXUwmT

Un roman découvert grâce à Netgalley et à l’éditeur

Changement d’univers pour cette nouvelle lecture d’été. Je vous propose un roman qui tire sur le paranormal, tout en proposant une intrigue policière de bonne facture et quelques incursions historiques des plus plaisantes.

Aurore est une lecture très agréable, que l’on peut destiner à un public adolescent aussi bien qu’aux adultes. C’est un spinoff de Mila, du même auteur. Je ne connaissais pas ce premier opus. Cela n’a en rien gêné ma lecture, mais juste donné envie de mieux connaître les parents d’Aurore dont il est question dans ce roman.

Il est solidement ancré dans l’Ouest de la France, entre Nantes, Saint-Nazaire et Pontchâteau, dans un cadre concret, mais qui n’a rien d’écrasant.

Ce roman se pose à deux époques, la naissance du XX° siècle et le présent immédiat. Dans le passé, il est question d’un peintre impressionniste qui n’est pas encore au sommet de sa renommée, d’un tableau qui se rapproche de la légende urbaine et de sa transmission. Le présent raconte l’histoire d’Aurore, une jeune adolescente qui arrive en cours d’année dans un nouveau lycée, loin de sa région parisienne.

Malgré l’inquiétude qui étreint légitimement toute adolescente dans ce contexte, Aurore a la chance de tomber immédiatement sur deux amies solides, Charlotte et Cassy. Entre elles naît une amitié instantanée et très forte qui sert de trame au roman, sans compter bien sûr la présence du beau et mystérieux Malec.

Car il est souvent question de mystère dans ce roman. Mystère des capacités particulières que développe Aurore quand le besoin s’en fait sentir, mystère autour de sa famille et de leur propre passé, mais surtout mystère autour du grand-père de Cassy, antiquaire de son état, et de sa disparition.

Avec une narration qui n’est pas loin de rappeler les romans de ma jeunesse, façon Six compagnons, l’auteur nous emmène dans une enquête policière où les forces officielles ont bien besoin de l’aide de nos adolescents.

Animés de l’envie absolue de secourir Cassy et de découvrir la vérité, les adolescents furètent, interrogent, aiguillent et se mettent en danger plus souvent qu’à leur heure.

Cette lecture m’a permis de passer un très agréable moment. Je ne parlerai pas d’un coup de coeur, car il a manqué, pour moi, une intensité dans l’intrigue, des personnages un peu plus fouillés et un petit quelque chose en plus. J’ai apprécié ma lecture, mais pas au point d’entrer, comme c’est parfois le cas, dans une sorte de dépendance à la lecture.

Néanmoins, je la recommanderai sans hésiter pour des lecteurs qui aiment des histoires à suspense sans être trop violentes, une écriture riche et soignée, des clins d’oeil historiques qui donnent un petit plus.

Pour cette raison, un public adolescent mais bon lecteur me paraît indiqué pour faire connaissance avec Aurore et partir avec elle à la recherche de ces mystérieuses et envoûtantes roses pourpres.

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire