Au fil de l’an de Selena Dubh

Titre Au fil de l’an

Auteur Selena Dubh

Éditeur Something Else Editions

Date de sortie 18 octobre 2018

Un titre à retrouver sur Amazon en cliquant sur ce lien https://amzn.to/2Jwxh4r

Au fil de l’an est, plus qu’un roman à proprement parler, un recueil de quatre nouvelles indépendantes les unes des autres, concoctées par Selena Dubh.

C’est une lecture inhabituelle qui m’a séduite pour plusieurs raisons.

D’abord, sa thématique m’a interpelée. Ces quatre histoires, fortes et subtilement écrites, prennent leur place aux quatre saisons de l’année. Un printemps mystérieux, un été pour se reconstruire, un automne pour se souvenir, un hiver pour renaître.

Ensuite, j’ai aimé la galerie des personnages dessinés par l’auteure. Quatre femmes de tous les jours. Amatrices de jeunes ingénues aux mains de milliardaires torturés, passez votre chemin.

La plupart des femmes croisées au fil de l’an sont ce que l’on appelle des femmes mûres, qui ont vécu, parfois mal vécu. Ce recueil prouve, et ça fait du bien, que la vie, amoureuse, professionnelle ou autre, ne s’arrête pas à la trentaine. Pour autant, pas de discrimination, une des nouvelles touche une femme nettement plus jeune et deux autres évoquent la jeunesse passée.

De la même manière, les hommes de ces histoires sont multiples et apportent tous un éclairage particulier à l’histoire.

Les histoires contées sont également belles pour leur façon de s’intégrer dans le champ des possibles. Évidemment, la première histoire a des accents de roman fantastique qui m’ont séduite, mais les trois autres s’inscrivent dans une réalité telle qu’il est très facile d’y entrer, comme on suivrait une tranche de vie d’une amie.

La façon d’écrire de Selena Dubh y est pour beaucoup. Les mots sont choisis, portent des émotions et des sensations puissantes. J’ai trouvé qu’ils sonnaient juste, qu’ils rendaient les histoires encore plus accessibles.

Grâce à cette plume, je me suis retrouvée sans peine dans un restaurant pittoresque, dans un paysage de carte postale aux odeurs enivrantes, dans la dépendance d’une maison de province ou dans le décor aseptisé d’une chambre d’hôpital.

Ce livre, assez court (un peu moins de 200 pages), va à l’essentiel. Il parle de femmes que le sort frappe, d’une manière désespérément anodine ou plus originale et qui font face, avec leurs forces et leurs failles. Les stratégies mises en place pour avancer ne sont pas toujours les bonnes. Mais elles tracent aussi le reflet de la vie et des erreurs qu’on peut commettre en essayant d’avancer.

Chacune de ces histoires a un charme particulier, une raison de nous émouvoir. Je les ai lies d’une traite, passant d’une héroïne à une autre. À chaque fois, j’ai remercié intérieurement l’auteur de m’emmener dans une autre direction, un autre décor, une autre réalité. Et à chaque fois, je me suis laissée prendre par la main avec la même facilité pour rencontrer ces femmes et ces destins.

Je ne détaillerai aucune de ces histoires, parce que je me rends compte qu’un résumé la rendrait forcément plus fade qu’elle ne l’est en réalité.

Un classement de mes préférences? Tout aussi difficile à établir. Après une nuit de sommeil, je pencherais peut-être pour la seconde, qui montre une battante qui, par orgueil et désir d’avancer, par-delà les préjugés, se trompe parfois, néglige l’évidence avant de se dire que la vie ne s’achève pas pour quelques années et quelques kilos de trop.

Mais, sans que ça enlève rien aux deux autres, la quatrième m’a également tenue en haleine. Elle fait intervenir plusieurs niveaux, plusieurs histoires, plusieurs problématiques et j’ai vibré à ce pur shoot d’espoir et de détermination.

Mais la meilleure façon de faire son choix, c’est de plonger dans ces nouvelles au fil de l’an, pour choisir votre héroïne préférée, votre saison fétiche, et l’aspect de l’amour qui vous parle le mieux.

Et n’hésitez pas à venir me dire quel est votre choix. Comme on le ferait en parlant d’amies chères, ce que sont un peu devenues ces femmes fortes et fragiles, résistantes et parfois au bord de la brèche, amoureuses et méfiantes, en bref des femmes de notre temps.

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire