A coeurs rompus de Cindy Lia

Titre A cœurs rompus

Auteur Cindy Lia

Editeur Plumes du Web

Date de sortie 1er avril 2019 en exclusivité au salon du livre à partir du 15 mars 2019

A retrouver sur Amazon en suivant ce lien À coeurs rompus

Aujourd’hui je vous présente un titre très en avance sur sa sortie officielle pour que les chanceuses qui seront ce weekend au salon du livre puissent découvrir en avant-première les aventures d’Elly.

Croyez-vous au destin, à la destinée, aux coups de pouce du sort qui s’évertue à mettre sur votre chemin la bonne personne ?

Oui ? Alors ce livre est fait pour vous.

Non ? Pas grave, vous risquez fort de changer d’avis !

Ce livre est un roman à étapes. Toutes tournent autour d’Elly et d’un mystérieux inconnu, protecteur et rassurant, sauf pour ses émotions et ses pulsions. Là, c’est un tsunami de puissance maximale, un tourbillon capable de lui faire perdre la tête en un regard, un aimant à pensées inavouables.

L’auteure a fait le choix de le garder mystérieux pendant une grande partie de l’histoire. Et bien devinez quoi ? Moi aussi ! Parce que cette découverte très progressive est une excellente idée.

Mais commençons par le commencement et la dernière année de lycée.

Elly est une étudiante modèle. Brillante, elle vit loin de sa mère et de son beau-père, cumule études et petits boulots. Guère de temps pour s’amuser ou batifoler. Bref le modèle même de tout ce qu’exècrent les filles populaires comme Joanna et sa clique qui en ont fait leur souffre-douleur.

Elly encaisse, compose, assume et prend les décisions qui paraissent les meilleures pour tous, à commencer par sa mère. Quoi qu’on ne la voie presque jamais directement dans le récit, son ombre et son emprise sont oppressantes et omniprésentes.

Elle fait peser sur sa fille une insupportable pression et j’ai rarement autant détesté un personnage pour la relation toxique qu’elle impose.

Coincée entre ses obligations, la pression maternelle, le harcèlement de ses « camarades », elle tient bon malgré tout, seule contre tous.

Seule ? Généralement. Mais un soir où la situation va trop loin, elle est sauvée d’une situation périlleuse par ce bel inconnu sorti de nulle part qui éveille en elle tout autre chose que sa face pile, celle de la petite fille modèle.  Avec lui, elle est immédiatement à l’aise, libre, elle-même. Une rencontre sans même échanger de nom, sans promesse, sans lendemain.

Quoique.

Le destin replace l’homme providentiel sur la route de « Miss Caribou » dans des moments cruciaux. De ceux où tout se joue, où tout s’écroule, où tout se tente.

Et ce jeu de cache cache avec le destin, tantôt impulsé par le destin, tantôt par les décisions de l’un ou de l’autre, surtout de l’autre d’ailleurs, rythme cette histoire d’une jolie tension et consolide à chaque fois un lien où le jeu du « pour ce soir » devient le pari de « pour cette vie ».

Mais ce roc cache aussi ses fêlures et ses faiblesses, de telle sorte que s’il apparaît la plupart du temps comme Superman, parfois, c’est la résilience et l’implication d’Elly qui le soutiennent, qui l’aiguillonnent.

J’ai aimé Elly pour sa capacité à se relever de tout. Ses décisions ne sont pas toujours judicieuses ? Son acharnement à vouloir s’en sortir seule confine à l’obstination ? Qu’importe. Elle est vraie et ça a été un plaisir de la voir peu à peu baisser la garde, face à la volcanique Gena, hybride entre un général en chef et une meilleure amie déjantée qui déboule au pas de charge dans sa vie et surtout face à lui.

Lui. Un modèle parfait du mâle alpha. S’il n’utilise l’autorité de sa fonction qu’en cas de nécessité, il est alors diablement impressionnant. Pour le reste, j’ai adoré sa constance, sa compréhension et cette valeur parfois vue comme désuète, le sens du devoir.

Un principe qu’il partage avec Elly et qui guide souvent leurs décisions, bonnes ou mauvaises.

Et comme si l’histoire sentimentale ne suffisait pas à notre bonheur, l’auteure y greffe des thèmes forts et des instants de confession qui n’ont pas manqué de me toucher.

Vous l’aurez compris, j’ai passé un très bon moment en compagnie d’Elly et de son mystérieux amoureux.

L’écriture est juste. Elle m’a emportée dans une histoire à deux voix où les sentiments sont savamment dosés.

Et ce jeu de cache cache avec la vie, tantôt impulsé par le destin, tantôt par les décisions de l’un ou de l’autre, surtout de l’autre d’ailleurs, rythme cette histoire d’une jolie tension et consolide à chaque fois un lien où le jeu du « pour ce soir » devient le pari de « pour cette vie ».

Un titre à découvrir sans hésiter, dès ce weekend pour les plus chanceux, dans quelques semaines pour les autres.

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire