Power Games : Angie Ris de Lia Rose

Titre Power Games

2.Angie Ris!

Auteur Lia Rose

Éditeur Black ink

Date de sortie 11 janvier 2019

À commander sur Amazon en suivant ce lien Power games : Angie, ris !

Un titre découvert grâce au réseau NetGalleyFrance et à l’éditeur Black ink que je remercie chaleureusement.

Retour à une romance contemporaine aujourd’hui, je viens vous parler de l’intense Power Games 2. Angie Ris, de Lia Rose.

L’histoire se déroule dans le monde du rap, un milieu que je ne connais pas particulièrement. Mais que ceux qui, comme moi, ne sont pas particulièrement amateurs, ne s’alarment pas, l’industrie de la musique sert de trame de fond, mais l’auteure n’utilise ce monde qu’à très bon escient et pour nous offrir un superbe morceau de bravoure.

Voilà que j’anticipe! Reprenons les événements dans un ordre logique.

Angie, l’héroïne de ce livre, est une jeune femme qui vit à San Francisco ce qui ressemble à s’y méprendre aux pires moments de sa vie. Par-delà un passé que l’on devine difficile et traumatisant, il y a un présent aux allures de catastrophe. Déception amoureuse, échec professionnel dans son premier emploi de coach de vie, et une potentielle exception. Mais par-dessus tout le départ inexpliqué, trois ans plus tôt, de son frère Bo, devenu depuis star du rap en France, avec son groupe Four Fire.

Mais le succès, la colère et la fragilité de Bo mettent en péril sa carrière et son groupe, d’autant qu’il est entré en guerre ouverte avec le leader de l’autre groupe phare de son label, le ténébreux et irrésistible Astro Conti.

Le modèle parfait du mâle trop beau pour être honnête, trop dangereux pour être fréquentable, trop irrésistible pour être fui. À plus forte raison quand le manager de la maison de disque engage Angie pour remettre sur le droit chemin des jeunes pousses incontrôlables de sa boîte, un accro aux jeux vidéo et aux matières nocives aux manières inacceptables, une colérique bassiste …. et Astro.

Vous imaginez le tableau? La belle et fragile Angie, prise à l’intérieur d’un quiproquo géant, entre sa loyauté à ce frère qu’elle redécouvre et dont elle craint les silences et les secrets et l’attirance incontrôlable qu’elle ressent pour Astro.

J’ai beaucoup aimé les deux principaux protagonistes de l’histoire. Outre son potentiel de fantasme sur pattes d’Astro, il se révèle surprenant, viscéralement attaché à sa famille, de sang et de coeur, abruti et mufle fini quand l’envie lui en prend, mais capable de mouvements de coeur qui m’ont fait fondre. Son addiction à l’adrénaline et aux mauvais choix tempère largement la groupie-attitude qui menacerait parfois. Mais lorsqu’on creuse sous l’armure, il est tellement intense et craquelé que j’ai été partagée entre l’envie de lui refaire le portrait -souvent- et celui de le prendre dans les bras pour le réconforter -tout aussi souvent, et pas seulement parce qu’il transpire la sensualité à dix lieues. Sous la plume talentueuse et nerveuse de Lia Rose, difficile de ne pas être troublée par As.

Les quelques chapitres qui lui donnent la parole nous donnent un avantage sur Angie: celui de comprendre un peu mieux ce qui fait de lui ce qu’il est.

Angie justement. Je n’ai pas l’habitude de croiser ainsi une coach de vie et j’avoue que je me suis posée un moment la question de savoir en quoi consistait exactement son rôle. Mais c’est un personnage complexe et attachant. Le passé qu’on soupçonne, puis qu’on devine, avant qu’il ne nous explose en pleine face -et à elle aussi par la même occasion- l’a pétrie de failles et de fêlures qui pourraient la briser à tout moment. Pour les compenser, elle a développé le même goût du risque que son alter ego, mais aussi des aspects ultra-combattifs qui m’ont conquise, au même titre que les garçons.

Les confrontations entre ces deux-là, qu’elles soient colériques ou tendres, sexuelles ou douloureuses, rythment le récit sans nous laisser reprendre notre souffle. Et j’ai particulièrement aimé cette succession de coups de sang et de coups de coeur.

Mais ce roman est également complété par une galerie attachante de personnages secondaires. Une mention spéciale aux trois filles qui gravitent dans l’univers d’As et Angie, Sarah, une figure incroyablement attachante, Carolane, la meilleure ennemie qu’on aimerait toutes avoir et Cassie, la soeur de coeur. Avec une telle tribu, difficile de ne pas réussir un carré de dames des plus attachants.

Les garçons ne sont pas en reste. Je pensais que j’en apprendrais un peu plus sur Bo, mais finalement, alors qu’il est le prétexte à la venue d’Angie, j’ai aimé qu’il soit aussi fuyant pour laisser plus de place à la confrontation des deux héros, puis que son rôle monte en puissance avec une grande intensité dramatique.

Par contre, les membres du groupe d’Astro, chacun à sa façon, apportent un vrai plus à l’histoire par leur tempérament, leur instinct protecteur envers leur ami mais tout autant envers la nouvelle venue.

Au final, je n’avais pas lu le premier volet de ces Power Games, ni croisé la plume de Lia Rose. Double faute! Pour le premier tome, je le découvrirai sans doute prochainement. Quant à cette lecture, l’équivalent d’un grand coup dans l’abdomen, intense, puissant, parfois oppressant mais carrément efficace, j’en redemande sans hésiter!

 

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire