Mine again 6/6 de Louise Valmont

Titre Mine again

Volume 6/6

Auteur Louise Valmont

Éditeur Éditions Addictives

Date de sortie 19 septembre 2018

À retrouver sur Amazon en suivant ce lien Mine Again - Vol. 6

L’ultime volet de la série de Louise Valmont donne le ton dès la première page. L’intrigue a pris, on se le rappelle, un tour plus sombre dans l’avant dernier épisode. Le danger pour Willow et Jesse était là, aussi réel qu’insaisissable. Pire, leur ennemi dispose d’un atout tellement puissant qu’il en est presque invincible.

En ce début de tome, l’auteur décrit, avec son talent habituel, une ambiance proche de la paranoïa. Quelle que soit l’option choisie par notre couple, elle ne peut garantir ni leur sécurité, ni celle de leurs proches. Que faire alors?

Se terrer? Se couper de ceux qu’on aime pour ne pas risquer de leur faire de mal? Après tout, quel que soit l’ennemi qui les guette, on a déjà vu qu’il ne recule devant rien pour les atteindre, tant pis pour les dommages collatéraux. Mais se tapir, c’est aussi lui donner l’impression d’une victoire par lâcheté.

Très très loin du caractère de nos héros et de leurs amis. Les liens de clan, visibles dès les premiers chapitres, ne cessent de se renforcer pour former un filet protecteur et presque infranchissable. Plus encore que dans Toi & moi c’est compliqué, j’ai aimé cette relation de groupes, comme une famille, mais en mieux, un maillage qui tient la vie unifiée quand tout menace de voler en éclat, suffisamment solide pour s’étirer et recueillir de nouveaux fragments de cette tribu de coeur.

La force qui se dégage de certains de ces moments fondateurs est émotionnellement très puissante.

Ils offrent, au-delà d’une pointe de drame encore plus marquée, des temps de respiration dans une intrigue menée tambour battant.

Une chose est sûre, on n’a pas le temps de s’endormir dans ce dernier tome, pas plus que dans toute la série, pleine de rebondissements et d’énergies.

C’est peut-être pour cette raison que j’ai été surprise d’arriver si vite à la fin. Prise dans le tourbillon de cette aventure, j’ai eu un instant de frustration au moment où j’ai compris que je me dirigeais, lentement mais sûrement, vers l’épilogue de la série.

Fin trop vite emmenée? Pas du tout! Pêché de gourmandise de ma part, plutôt.

L’histoire d’amour, originale et émouvante, est belle et intense. Par-delà une alchimie sexuelle bouillante, on sent la connexion de deux âmes soeurs que le sort n’a pu séparer.

L’histoire d’amitié est de celles qui accompagnent toute une vie.

L’histoire policière est haletante et bien menée, jusqu’au dénouement fort en émotions.

Les thèmes abordés, notamment de la situation des jeunes en rupture, pose un vrai questionnement sur l’exclusion physique ou morale, ses causes et la façon dont on y survit, dont on peut même la sublimer et en tirer une force folle.

Et malgré tout ça, j’en aurais voulu encore plus? Énoncé ainsi, ça passe vraiment pour un caprice de gourmandise.

Un vilain défaut que je revendique pleinement tant la plume de Louise Valmont me scotche à ma liseuse à chaque fois, peu importe l’heure. Et d’ores et déjà, je me prépare pour la prochaine aventure. Une idée? Parce que pour supplanter l’envoûtant Jesse et l’attachante Willow, je m’attends au meilleur!

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire