Extreme lovers saison 2 épisode 1 de Chloe Wilkox

Titre Extreme lovers

Saison 2

Episode 1

Auteur Chloe Wilkox

Editeur Editions Addictives

Date de sortie 12 septembre 2018

A retrouver sur Amazon en suivant ce lien Extreme Lovers (saison 2) – 1

De retour pour cette saison 2 d’Extreme lovers et une chose est sûre. Si vous pensiez avoir été émues, remuées, bouleversées par la saison 1, vous n’avez encore rien vu.

Cette entrée en matière m’a totalement embarquée. Suite à la révélation qui clôture la saison 1, Kim doit faire face aux autres. Aux regards concupiscents, aux fausses compréhensions, aux idées toutes faites et totalement erronées, et surtout à LA difficulté suprême: expliquer à Aaron d’où viennent ses peurs et ses traumatismes.

Cette scène, que j’attendais et redoutais depuis le début de la série est d’une puissance à en trembler. D’ailleurs, je crois bien que c’est ce que j’ai fait. Trembler de l’horreur du récit, pour Kim bien sûr, mais aussi pour toutes les jeunes femmes qui se retrouvent confrontées à la spirale du « mauvais choix », de ce petit moment de relâchement qui entraîne des catastrophes. Si elles n’en sont en aucun cas responsables, les victimes doivent faire face à la culpabilité, au regard des autres, aux soupçons, parfois même en provenance des plus proches. Mais j’ai aussi tremblé parce que cette confession donne naissance à l’une des plus belles scènes de cette série.

Une scène qui prend aux tripes par la profondeur de ce qui s’y joue. Et je le confesse, dans ce tome, Aaron se montre tellement à la hauteur qu’il est en train de doubler le beau Casey dans mon panthéon personnel, …. si, je vous promets! En dépit de ce qu’on pouvait penser au premier abord, il est incroyablement impliqué, protecteur, jusqu’au boutiste. Il cherche à comprendre, à soutenir ceux qui lui sont proches. Et tout ça viendrait presque occulter le fait qu’il est sexy à mort (presque hein, n’abusons pas non plus, les scènes caliente entre Hell et Fire sont …. uhhhhhhh!)

Je l’écris depuis que je chronique les livres de Chloe, une des forces de ses livres, c’est cette capacité à montrer que la romance est un genre à part qui permet d’aborder beaucoup de genres mais aussi beaucoup de thèmes. Il y a toujours dans ses livres le petit quelque chose qui fait s’interroger sur tel ou tel problème de société. Mais dans Extreme lovers, il y en a plusieurs, menés de front. Ils donnent à cette série une autre dimension. Attention, on n’est pas dans un manifeste politique, sauf à considérer que s’interroger, s’impliquer, réfléchir aux problèmes qui nous entourent, c’est politique. Mais c’est là un autre débat. Par contre, sans perdre de vue la romance, ou plutôt les romances, qui se mettent en place, l’auteure aborde des problèmes dramatiques qui font forcément réagir.

La défense des droits des femmes, face aux violences, aux pressions de toutes sortes, mais aussi la possibilité d’assumer sa sexualité, pour soi et pour ceux qui sont chers. Pour des raisons personnelles, cet aspect de l’histoire et les conséquences terribles qui peuvent en découler, m’a beaucoup émue.

Mais celles qui ont déjà plongé dans l’histoire de Kim et Aaron savent qu’il y a un « après » le récit principal. Un « après » dramatique et qui ne cesse de titiller ma curiosité. De la même façon qu’il y a des vilains qui ne se sont pas dévoilés, la faute à des fausses pistes savamment distillées. Bref il y a tout ce qu’il faut pour que j’attende avec une impatience accrue la suite de l’aventure de Kim, Aaron, Lukas, Malicia et les autres, …. et j’ai dans l’idée que le Springbreak à venir pourrait nous réserver de drôles de surprises. Pas forcément amusantes d’ailleurs.

 

 

 

 

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire