Mine again 5/6 de Louise Valmont

Titre Mine again

Volume 5/6

Auteur Louise Valmont

Editeur Editions Addictives

Date de sortie 22 Août 2018

A retrouver sur Amazon en cliquant sur ce lien Mine Again - Vol. 5

Après le switch terrible du tome 4, dire que je piaffais d’impatience à l’idée de lire ce cinquième volet relève de l’euphémisme. J’ai passé pas mal de temps à échafauder tout un tas d’hypothèses permettant d’expliquer l’inexplicable, à l’instar de Willow, d’Aidan, de Tyler et des autres. Mais surtout, malgré toute la confiance que j’ai en Louise Valmont, La question à mille caramels au beurre salé était de savoir comment elle allait pouvoir sortir nos amoureux malmenés par le destin du mauvais pas dans lequel ils étaient englués.

Un petit instant, j’ai craint, sans y croire vraiment, à une solution de facilité, un tour de passe-passe et ni vu ni connu. Connaissant la finesse de Louise Valmont à monter ses intrigues, vous n’y croyez pas? Je vais vous faire une confidence. Vous avez raison!

Je ne vous dirai rien de plus de l’histoire en soi, comme d’habitude. Mais par contre, je ne peux m’empêcher de vous dire tout le bien que j’en pense.

Ce volume atteint une forte intensité dramatique. Le danger est là, à la fois omniprésent, mais aussi tapi dans l’ombre et quasi-indétectable. Il nous file entre les doigts alors qu’on SAIT, qu’on SENT que les choses peuvent dégénérer très vite et très mal tourner.

L’auteur m’a aussi fait douter quant à la nature de ce danger. Et si, depuis quatre tomes, elle nous guidait sur une fausse piste? Et si au contraire elle nous faisait croire que c’est le cas? Et si, …? Et si j’attendais le sixième tome pour tout comprendre? Moins amusant pour mes neurones, mais sans doute tout aussi efficace.

Mais si l’intrigue et son suspens ne sont jamais loin, ce tome est aussi une explosion de sentiments exacerbés, sublimes de beauté, déchirants de regrets, tremblants d’inquiétude, nauséeux de remords mais aussi bouleversants devant LA scène majeure de cet épisode, celle d’un face à face glacial et en même temps d’une violence inouïe.

Comme dans chacun de ses romans, c’est dans ces moments que Louise Valmont donne à son écriture une puissance émotionnelle peu commune. Une large part de ce tome nous mène vers ce sommet. On y arrive dans une montée en puissance particulière. Si le stress des héros est parfaitement sensible, contagieuse même, on se retrouve en même temps dans une troublante séance de tourisme dans une ville que j’aime particulièrement. Elle est troublante parce qu’à l’heure où tout n’est qu’inquiétude et confusion, Jesse et Willow tentent malgré tout de vivre « normalement », comme n’importe quel couple d’amoureux, ce qu’assurément, ils ne sont pas!

Les tours que le passé leur a déjà joués les rendent forcément méfiants à l’idée qu’un sort contraire s’acharne sur eux, sans compter les révélations qui les déstabilisent.

Leur présent, entre menaces et notoriété, n’est pas forcément plus clair. S’ils peuvent compter sur l’affection inconditionnelle de leur famille de coeur, ils doivent aussi gérer le quotidien d’une star, les éloignements et les incompréhensions qui peuvent l’accompagner.  Dans la réaction de Rémi, on sent la défiance qui se manifeste au premier manquement, parce qu’il est difficile de voir l’homme derrière la vedette.

Le futur apparaît plus que jamais incertain, oscillant entre la beauté de sentiments qui ne cessent de se renforcer et d’exploser en tourbillons de sensualité et la peur crue des dangers qui pèsent sur eux.

Une fois de plus, Louise Valmont a livré un opus intense et parfaitement maîtrisé qui me fait bouillonner d’impatience dans l’attente d’un dénouement pour lequel je n’ai qu’une certitude. Il sera, forcément, puissant comme un opéra et harmonieux comme une symphonie.

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire