De sang-chaud de Kent Harrington

Titre De sang-chaud

Auteur Kent Harrington

Editeur Amazon Crossing

Date de sortie 11 septembre 2018

Un titre à commander sur Amazon en suivant ce lien De sang-chaud

Un titre découvert grâce à NetGalley France C’est un polar moite et glauque que nous propose Kent Harrington dans ce « de sang-chaud ».

Il met en scène Jimmy Rodgers. l’ex enfant chéri de Clarcksville en Californie.

A vingt ans, tout lui réussissait et il semblait promis à un avenir sur brillant. Joueur de football talentueux, tireur de balltrap d’excellent niveau, courtisé par les entreprises et les meilleures familles, il était aussi le fils du Colonel, le maire tout puissant de la ville. Et s’il fait une bêtise, il y a toujours quelqu’un pour le couvrir et enterrer la faute.

Enfant chéri, enfant gâté, Jimmy n’a pas compris qu’un jour il lui faudrait grandir, entrer dans le monde des adultes et transformer toutes ces opportunités en réalités. Et c’est là que le bât blesse. Et c’est là que l’histoire commence.

Jimmy n’est plus cet adolescent prometteur. Il est un adulte décevant, empêtré dans un travail médiocre, contraint à de nombreuses bassesses et expédients pour joindre les deux bouts.

La communauté continue de le protéger de son mieux, par égard pour sa mère gravement malade et en souvenir de la main-mise que son père exerçait sur toute la ville.

Et pendant ce temps, Jimmy sombre. Il fait des plans fabuleux pour récupérer ce qu’il estime être sa place légitime. Et chaque fois, il échoue parce qu’il n’est qu’un médiocre.

Dans sa vie amoureuse, il n’est pas plus avisé. Il collectionne, papillonne et perd les occasions de succès. Pire, là où il pourrait construire avec la jeune et dévouée Kelly, il est englué dans une liaison glauque avec Eve, qu’il connaît depuis l’adolescence mais qui est mariée à Phil, l’un de ses meilleurs amies et accessoirement son patron, d’une patience immense pour ce tocard qui ne vend plus de contrat d’assurance, sauf les plus improbables et les moins reluisants.

Et si, cette fois, le plan proposé par Eve était le bon,…

Et si au contraire, il n’était que le premier rouage d’un engrenage sans lequel Jimmy, appâté par le gain et la facilité, plonge le bras tout entier.

Le style de Kent Harrington, que je ne connaissais pas, brosse un tableau poisseux, entre l’Amérique moyenne et l' »aristocratie locale ». Je me suis sentie à plusieurs reprises oppressée dans l’enchaînement des événements où l’auteur nous piège en même temps que ses héros.

Le personnage de Jimmy m’a fait osciller entre une certaine commisération pour ce qu’il est devenu et une franche colère pour ce qu’il a gâché. Ce n’est pas, loin de là, le héros auquel on a envie de s’attacher, bien au contraire. Pourtant, je n’ai pu totalement effacer de mon esprit, par moments, une once d’empathie.

Le réseau qui l’entoure m’a fait verser dans la même ambivalence. Doit-on admirer la force de l’amitié qui pousse à beaucoup pour protéger l’enfant du pays? Doit-on au contraire grincer des dents devant cette alliance clientéliste qui permet à ceux qui sont nés du bon côté de toujours s’en sortir?

J’ai eu, vous l’aurez compris, du mal à rester totalement détachée de cette histoire que j’ai lue d’une traite avant d’en découvrir une chute que je n’attendais pas forcément. Un autre bon point pour un polar sombre, chronique d’une vie aux opportunités gâchées.

 

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire