Extreme lovers s1, ep 3 de Chloe Wilkox

Titre Extreme lovers

Saison 1/2

Volet 3/4

Auteur Chloe Wilkox

Editeur Editions Addictives

Date de sortie 18 juillet 2018

La fin, toujours en deux parties, du volume 2 d’Extreme lovers m’a, je l’avoue, fait griller un câble.

Chloe Wilkox est l’une des reines du cliffhanger et là, dans cette série, elle nous offre non pas un, mais deux switch à chaque tome. Double générosité de l’auteur, double frustration de la lectrice, mais, je l’avoue, même si je râle, double Grooooooooos plaisir de la lectrice accro aux épisodes de cette série.

Mais dans ce troisième volet, Chloe fait fort. Très fort!

Entre Fire et Hell qui n’ont jamais aussi bien mérité leurs surnoms de Feu et d’Enfer. Kim est le feu. Le feu de la passion qui consume, embrase et peut réduire en cendres. Le feu de l’engagement dans la cause en laquelle elle croit. Le feu de la rage qui l’empêche, par moments, de sombrer dans le désespoir.

Aaron représente l’enfer. Celui qui l’oppose à ses amis, alors même qu’ils sont comme ses frères. Celui qu’il impose à Kim pour des raisons qui lui semblent bonnes. L’enfer est pavé de bonnes intentions, dit le proverbe. Ce ne sont plus des pavés mais des parpaings que le ténébreux skatteur balance sans discontinuer sur sa belle pour la garder à distance. Et le pire, c’est qu’Hell souffle le chaud des insultes comme le froid le plus glacial du rejet.

Dans ce tome, j’avoue que par moments, je l’aurais bien volontiers secoué, le bel Aaron, sauf que, … sauf que j’ai beau le maudire par moments, il y a quelque chose de désespérément beau dans ce sacrifice qu’il s’impose à lui aussi pour la protéger et ne pas lui infliger ce qui ne pourra que la détruire, un jour ou l’autre.

Et forcément, cet amour « avec sursis » ne peut être que plus intense, d’autant que, si les deux amants terribles avouent sans le vouloir les mots qu’ils ne disent pas, ils dévoilent peu à peu leur histoire, au fur et à mesure qu’ils en ont le courage. C’est dire si l’on a encore de beaux et poignants moments de confidences à venir.

Mais ce qui fait la force des séries de Chloe Wilkox, c’est qu’en plus de l’intrigue amoureuse, en plus de l’intrigue tout court, que le cliffhanger laisse deviner intense et oppressant, il y a toujours un plus. Un regard sur la réalité, sur l’actualité même, qui ancre le récit dans son époque et cette série dans la catégorie des récits qui ont un impact.

Depuis le départ, on le sent, la cause des femmes, notamment des jeunes femmes est un élément central de l’histoire. On l’a dit, déjà, une femme sur cinq fait l’objet d’une agression sexuelle sur les campus américains. Seules 4 % portent plainte pour viol. Et dans l’esprit de certains esprits rétrogrades, qui sont à l’oeuvre dans ce tome, si la femme savait rester à sa place, ….

Vous l’aurez compris, Kim, sous la plume de Chloé Wilkox, opte pour la révolte et refuse de se soumettre à tous ceux qui voudraient la faire taire. Il faut un sacré cran pour y parvenir. Mais quand on résiste à Hell, on n’est plus à ça près!

Et puis l’actualité elle-même s’incruste dans ce tome. Elle est sombre, effrayante, mais décuple les sentiments, avec un sentiment que, quelle qu’en soit la raison, tout peut s’arrêter demain, … ou dans quelques mois, à en croire ce nouveau double cliffhanger, plus oppressant, plus effrayant, plus addictif.

De quoi faire croître l’impatience d’obtenir certaines réponses!! Vite Chloé, la suite!!

2 commentaires sur “Extreme lovers s1, ep 3 de Chloe Wilkox

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire