drive me crazy d’Eve Souliac

Titre Drive me crazy

Auteur Eve Souliac

Editeur Editions Addictives

Date de sortie 27 juin 2018

A commander sur Amazon en suivant ce lien drive me crazy

Nous voici au 1° juillet: les vacances se profilent, les instants légers, pétillants, les heures de détente les pieds dans l’eau.

Vous cherchez une romance fraîche et pétillante, fruitée et un peu piquante? Le rosé pamplemousse bien frais des romances ? Ne cherchez plus, chez Mélimélo, on a exactement ce qu’il vous faut.

Drive me crazy d’Eve Souliac. « Tu me rends dingue »! Oui, c’est un beau programme pour cette comédie romantique très réussie.

Je ne connaissais pas encore la plume d’Eve Souliac. Qu’on soit clair, je suis ravie d’avoir réparé cette lacune.

Parce qu’Eve a une écriture particulièrement prenante. L’histoire est parfaitement menée.

Elle met aux prises Zelia, jeune entrepreneuse californienne, créatrice d’une application de rencontres et Morgan, un homme d’affaires sûr de lui et de ses talents.

Tous deux se croisent sur une coïncidence: un accident d’une extrême drôlerie entre leurs respectifs meilleurs amis connectés par le biais de l’application.

Et là, bien sûr, le défi se met en place entre le sceptique incurable et l’éternelle romantique qui veut offrir aux autres ce qu’elle n’a pas forcément dans sa vie: un amour pour toujours avec petits coeurs et papillons dans le ventre à gogo.

Mais le grand amour dépend-il d’un algorithme, si réussi soit-il? Et d’ailleurs, est-ce que ça existe vraiment, le grand amour?

Forts de leurs certitudes -ou de leurs doutes-, campés sur leurs positions ou au contraire prêts à se laisser déstabiliser, les deux protagonistes dépasseront-ils leurs a priori ?

Cette romance est, je le disais en préambule, particulièrement pétillante. On le doit bien sûr à la plume enlevée de l’auteur, mais aussi aux personnages qu’elle a créés: un quatuor d’amis qu’on rêverait d’avoir, (sauf pour les débarquements surprises à l’heure du café du matin!), une nièce choupinette en chef, ennemie de l’ordre, mais dotée d’une sagesse de vieux singe (quoi qu’à géométrie variable parce qu’il y a des propositions qu’on ne peut refuser comme une glace à l’heure du dîner et ce genre d’impératifs).

Mais Eve Souliac met surtout en scène deux héros dont les dialogues m’ont fait rire plus souvent qu’à mon heure.

Ajoutez à cela une très jolie sensualité et quelques éléments de suspense. Vous comprendrez pourquoi il est plus sage d’avoir à proximité tous les essentiels, café, douceurs et bouteille d’eau.

Parce qu’une fois que vous aurez embarqué dans le train de l’amour, vous aurez bien du mal à le quitter jusqu’au mot « Fin ».

Le gage d’une belle lecture d’été!

 

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire