Ce qui nous oppose nous unit de Théo Lemattre

Titre ce qui nous oppose nous unit

Auteur Théo Lemattre

Un titre à retrouver sur Amazon en suivant ce lien Ce qui nous oppose nous unit

Ce qui nous oppose nous unit est ma première incursion dans l’univers de Théo Lemattre, un auteur déjà bien installé dans le paysage, et dont les écrits rencontrent un succès entièrement justifié !

Dans ce roman particulièrement bien écrit, il retrace les rencontre récurrentes de Victor, étudiant en école de commerce à l’avenir tout tracé et à l’ambition affirmée, et d’Héloïse, une musicienne en herbe, son parfait opposé.

Il est posé, prévoyant. Rien dans sa vie n’est laissé au hasard, pas plus ses études que ses fréquentations. Ses idées bien arrêtées lui donnent parfois un petit côté tête à claques qui n’est rien en comparaison de son amie Charlotte, son inséparable, d’études comme de vie. Ce binôme inséparable a des avis tranchés. Sur leur carrière, sur les simples étudiants de fac, sur les grévistes.

Bref, c’est une mentalité étriquée d’une jeunesse à l’avenir tout tracé. Du moins jusqu’à ce que, …

Une chevelure rouge, un caractère marqué, une langue bien pendue, une voix marquante. Il n’en faut pas plus pour remuer l’univers bien ordonné de Victor.

Que ce soit de l’agacement, de l’incompréhension ou l’émulation issue de confrontations, le moins que l’on puisse dire c’est que chaque rencontre entre les deux opposés provoque des étincelles.

Et que personne ne peut en manquer l’intensité, pas plus un père qu’une amie intéressée ou un collègue de promotion.

J’ai eu un peu de mal à m’attacher au personnage de Victor, un peu trop hermétique pour moi, solidement campé sur ses positions et son regard acéré sur les autres. Pourtant, l’auteur a su nous le livrer sans l’embellir, sans justification bancale, mais juste comme un homme au destin clairement dessiné face à un grain de sable.

Héloïse m’a davantage touchée, malgré ses doutes. Sans doute son caractère y est-il pour quelque chose, tout comme ce petit grain de fragilité qui la rend encore plus attachante.

Si vous cherchez une aventure à grand rebondissement, vous n’êtes pas à la meilleure adresse.

Ici, c’est juste la vie, avec ses rencontres et ses coïncidences, ses évidences et ses hasards. Et c’est sans doute pour cette raison que l’histoire nous parle tant.

Parce que lorsqu’on atteint sa vie « d’après », après les études, après les rêves, il reste toujours le souvenir de ces bifurcations, l’écho de ces moments et de leurs choix.

Avant de conclure cette chronique, je voulais adresser mes remerciements à l’auteur qui m’a permis de découvrir son livre à travers ce service presse et a gagné, à n’en pas douter, une lectrice dans l’attente de ses prochains opus.

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire