Les clans obscurs tome 2: Aurore de Christelle Dumarchat

Titre les clans obscurs, tome 2: Aurore

Auteur Christelle Dumarchat

Editeur Something Else Editions

Collection Something Dark

Date de sortie 3 mai 2018

A retrouver sur Amazon en cliquant ici Les clans obscurs, tome 2 : Aurore

Quelques mois après l’aventure d’Annabelle (voir chronique en suivant ce lien clans obscurs 1 : Annabelle ), j’ai retrouvé avec plaisir la plume agréable et facile à suivre de Christelle Dumarchat.

Que celles qui n’aiment pas les suites et spinoff se rassurent, il n’est plus du tout question des personnages du premier tome. Rien, pas la moindre dent de vampire, on change totalement d’univers, de personnages, d’histoires.

Totalement?

Pas entièrement tout de même, car l’auteur reste dans les repères qui m’ont fait aimer son roman précédent.

Le fantastique est toujours d’actualité, cette fois à travers une autre sorte de clans obscurs, aux dents tout aussi dangereuses.

Dans ce deuxième roman, nous faisons connaissance d’Aurore, une jeune femme qui semblera familière à beaucoup: auteure à ses heures de romance érotique, elle est aussi correctrice de romans, la façon de vivre de sa plume ou à peu près.

C’est une jeune femme mystérieuse, qui se pense condamnée à une certaine solitude et a décidé, pour travailler son nouveau roman et se couper des autres, de louer un chalet en pleine montagne… Sans se douter bien sûr que ce havre de paix n’est pas aussi sûr qu’elle voudrait le croire.

D’étranges créatures rôdent. Mais aussi de séduisants garde-chasses comme Nathan et une tribu soudée qui va l’accueillir.

J’ai aimé ce roman parce que, une nouvelle fois, on y retrouve ce thème de l’amour plus fort que les différences et les préjugés. Si certains adoptent sans douter qui ils sont et adaptent leur situation à leurs qualités et leurs goûts, d’autres ont eu à subir le regard des autres, le rejet. Certains ont même tenté de cacher leur vraie nature pour être accepté et ne pas se mettre en danger, soi et les autres.

J’ai ainsi apprécié que chacun puisse trouver sa place dans la communauté que dirige Max et que, celle qui se sentait la plus négligeable, dangereuse ou inutile, puisse révéler sa nature et ses talents.

Et puis, j’ai été conquise par la romance en soi. Aurore fuit l’amour, pour des raisons qui lui sont propres. Le désir est exclu de sa vie, alors même qu’elle en parle dans ses écrits. Mais lorsqu’arrive LE bon, tout peut changer.

Ce roman montre que l’évidence n’attend pas toujours la durée, qu’on peut trouver celui qui sera son compagnon de vie, en être persuadé, même au bout d’un laps de temps bref. Il montre aussi que le désir n’est pas toujours l’élément déclencheur d’une bonne romance. J’ai été prise par l’implication colossale de cet homme, à la puissance hors du commun et pourtant totalement dévoué et capable d’une attention constante peu fréquente dans la plupart des romances.

Les clans obscurs : Aurore confirme donc l’attachement que j’éprouve pour les écrits de cette auteur capable de mener une histoire claire et bien ficelée dont on ressort avec un sourire apaisé et le coeur un peu plus chaud.

Avant de conclure cette chronique, je voulais remercier Something Else Editions pour m’avoir donné la chance de découvrir ce deuxième opus, à la hauteur du premier, sans conteste.

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire