Un Manoir en Cornouailles d’Eve Chase

Titre Un manoir en Cornouailles

Auteur Eve Chase

Editeur Nil

Date de publication 3 mai 2018

A commander sur Amazon en suivant ce lien Un manoir en Cornouailles

Jolie découverte que ce roman qui présente une unité de lieu mais pas de temps. En effet, le manoir de Pencraw (aussi appelé manoir des lapins noirs), est le théâtre de l’histoire, commencée à la fin des années 60 et qui saute régulièrement de nos jours.

Dans le passé, la famille Alton, propriétaire du manoir. Une famille sans histoires autres que celle que Nancy, la mère américaine, vit au jour le jour avec ses quatre enfants dans ce manoir un peu délabré mais aussi plein de chaleur que de fuites de toitures. On y passe des vacances insouciantes, loin des règles de la bonne société londonienne. Les jumeaux Toby et Amber, Kitty et Barney grandissent à leur guise. Du moins jusqu’à …

Dans le présent, Jon et Lorna sont deux fiancés à la recherche DU lieu pour organiser leur mariage. C’est surtout Lorna qui tient aux Cornouailles, loin des commodités de la grande ville et plus particulièrement à CE manoir qui, de toute évidence, ne répond pas aux critères classiques d’une réception. Mais Mme Alton, la propriétaire, et Dill, sa dernière domestique, ont désespérément besoin d’une rentrée d’argent pour faire face au gouffre financier qu’est le manoir.

En dépit de toute logique, contre l’avis de son fiancé, c’est Cette maison que veut Lorna, comme si le manoir l’appelait. Un lien avec la photo retrouvée dans les affaires de sa mère disparue depuis peu? Possible.

Pas à pas, les héroïnes entrelacent leurs histoires. On entre peu à peu dans le drame des Alton. D’un côté le deuil, l’arrivée des Autres, les secrets et cette famille qui s’étiole jusqu’à s’effacer des murs de Pencraw. De l’autre, la fascination qui vire à l’obsession et menace tout ce qu’il y a de plus solide.

Ce roman m’a intriguée par cette double narration, ces histoires qui se croisent, se développent en parallèle et tissent la toile de fond de ce manoir qui en est presque le héros.

Je ne connaissais pas la plume d’Eve Chase. J’en ai beaucoup apprécié la finesse et sa façon de s’attacher à la particularité de chaque personnage, avec une mention spéciale pour la relation entre Amber et Toby, le lien indéfectible des jumeaux à l’heure où les personnalités évoluent vers une vie d’adulte et les dérèglements qu’elle peut provoquer. Mais à y regarder de plus près, chacun des protagonistes reçoit une attention qui lui donne une belle épaisseur et il est difficile de dire qui, du passé ou du présent a le plus retenu mon attention. Il en ressort une belle palette de sentiments et la sensation de s’être attaché à chacun, au point de ressentir les joies et les souffrances des personnages, tour à tour et d’en apprécier chaque page jusqu’à la dernière.

 

 

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire