Extreme Lovers saison 1 épisode 1 de Chloe Wilkox

Titre Extreme Lovers

Saison 1

Episode 1

Auteur Chloe Wilkox

Editeur Editions Addictives

Date de sortie 20 mai 2018

Pour commander ce titre sur Amazon, c’est par là -> https://amzn.to/2s3CHtp

 

Ce n’est plus un secret pour vous qui suivez ce site. Je suis accro aux séries. A la télé, en lecture, je suis une série addict. Et parmi mes auteurs favorites, que ce soit par sa plume ou par la super femme derrière le clavier, il y a Chloe Wilkox.

Je ne suis pas entièrement guérie de mon coup de coeur pour Wild love. Mais une nouvelle série signée Chloe? Hors de question de rater ça. Et disons-le clairement tout de suite! Vous non plus, ne la manquez pas!

On se met rapidement dans l’ambiance? Nous suivons Kim, jeune étudiante sérieuse, attachée à ses études, mais avec un tempérament de feu, qui lui vaut le surnom éponyme de Fire. Dotée d’un gentil fiancé, Will, il y a, visiblement, un traumatisme lourd dans son passé, dont elle s’évade par sa grande passion: la danse. En particulier toutes les danses urbaines, aussi acrobatiques que porteuses de rage.

Face à elle, Aaron « Hell », un champion de skateboard, badboy des tatouages à sa façon de vivre. Vivre vite, sans attache en dehors sa famille et sa tribu de potes, profiter de tous les plaisirs de la vie, jusqu’à l’excès, que ce soit dans la consommation d’alcool ou de filles, tel est son credo!

Autant dire que la collision du feu et de l’enfer ne peut qu’être détonante.

Vous pensez que vous allez lire une histoire au petit goût d’After?? Non non non!

Je prends quand même deux minutes pour vous expliquer pourquoi selon moi, ça n’y ressemble pas.

D’abord, Kim n’est pas Tessa. Même si elle est studieuse, amoureuse de son premier amour et tentée malgré elle par le badboy, elle est beaucoup moins naïve quant à la vie. Ses blessures sont plus profondes. Elle a nettement plus d’aspérités et un tempérament volcanique qui apparaît dès le départ. Une héroïne forte et d’emblée attachante.

Ensuite, Hell n’est pas Hardin… enfin j’espère! Alors on est d’accord, par moment, il va se révéler être un véritable enfoiré. Je ne vous cache pas qu’il a eu droit à quelques mots fleuris en cours de lecture. Mais pas par calcul ou manipulation (Chloe, pitié !!!). Au contraire, il est très clair dans ce qu’il veut et dispose même d’une forme de sens moral. Il veille sur ses potes, sans aucune tentation de coup tordu. En outre, sa relation avec sa soeur est un bonheur de bonbon acidulé.

Ca se chamaille, ça se provoque, mais on sent une solidarité absolue et une compréhension hors norme. Et si le grand frère semble très protecteur, on sent chez sa soeur un instinct comparable, dont les causes sont visiblement à chercher aussi dans le passé.

Donc, à moins de se dire université, fille studieuse + bad boy = after, sinon, préparez vous à lire autre chose!

Il est parfois compliqué de mettre en place un premier épisode: il faut un savant dosage pour présenter ses personnages sans alourdir l’intrigue, suggérer les points de faille sans en dire trop, mais un peu quand même.

Et une fois de plus, Chloe excelle dans ce domaine. C’est vif, enlevé. Je ne suis pas spécialiste, ni de danse ni de skate, loin de là, mais dans les échanges entre Kim et Aaron, je me suis souvent sentie au coeur d’une battle, avec une intensité sans cesse renouvelée. Les confrontations sont explosives, les moments de tension presque étouffants, la sensualité explose par paliers successifs. Bref, pas de temps mort dans ce premier volume

Et à plusieurs reprises, j’ai eu envie d’être une petite souris pour avoir les clefs qui me manquent encore, … ou d’ouvrir une ligne directe auprès de Chloé pour lui demander si mes suppositions étaient exactes, si elle pouvait me souffler un ou deux indices supplémentaires, voire un chapitre de plus, … parce que le switch de ce premier épisode!!! OMG

Chloé nous a habitués à des chutes spectaculaires et mon petit doigt me dit que cette série ne fera pas exception. En tous cas, ce premier tome s’achève sur un cliffhanger qui me laisse aussi inquiète qu’impatiente.

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire