Conte de Faye : Red de Caroline Costa

Titre Conte de Faye 2.Red

Auteur Caroline Costa

Editeur Editions du 38

Date de parution 15 Avril 2018

A retrouver sur Amazon en suivant ce lien Conte de Faye: Tome 2. Red

Vous rappelez-vous de Faye Perrault?

Cette jeune Frenchie débarquée à Londres pour travailler dans une start’up de jeux en ligne.

Dans le premier tome, elle y avait gagné une meilleure amie, à la mesure d’une soeur, un horseguard beau comme un dieu et même la direction de la startup.

Tout était réglé façon conte de fées pensions-nous?

Oui, on le pensait. Mais c’était sans compter sur le talent et l’imagination de Caroline Costa qui signe une nouvelle romance prenante et bien menée.

Et si on retrouvait nos personnages de contes de fée le lendemain? Vous savez, on referme le livre sur « et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ». Mais que se passe-t-il le jour d’après?

Lorsque le carrosse redevient citrouille -ou plutôt métro londonien-, que le prince redevient horseguard très légèrement protecteur et excessif et que la start’up se révèle être une entreprise a bord de la faillite, la jolie Faye pourrait bien déchanter.

Heureusement, elle ne manque pas d’idées. Et pour relancer sa société, sur de bonnes bases et non celles du scandale, elle a une idée de génie: lancer un nouveau jeu : celui de la Lady in red. Et si pour vous aussi ce titre évoque un slow sublime et langoureux de Chris de Burgh, venez plutôt découvrir celle de Caroline Costa.

Parce que sa dame en rouge, mise en scène par la truculente Grannie, est bien plus inspirée d’un autre compte. Celui du petit Chaperon rouge.

Sacré chaperon rouge, cernée de meutes de loups et qui tente de porter, non pas une galette et un pot de crème, mais un bilan comptable et des emplois!

Dans ce roman qui se lit tout seul, le parallèle au conte est subtil mais régulier.

Mais ce roman est, par-delà ses rebondissements et son intrigue, une très belle romance qui a à plusieurs reprises serré mon coeur de midinette. C’est que l’auteur ne ménage pas sa pauvre Faye. Elle se bat avec persévérance et détermination pour maintenir à flots son affaire et son couple.

Ce conte de Faye est, derrière les éléments rocambolesques, une histoire du quotidien. Celle que l’on croise lorsque le travail grignote la passion, lorsque le sens des responsabilités de chacun se télescope, lorsqu’il faut trancher dans le vif, quitte à y laisser son coeur ou son sens du devoir.

C’est ma quatrième incursion dans l’univers de Caroline Costa et  tout autant de fois où je suis totalement embarquée par ses histoires.

Elle manie la plume avec légèreté et sensibilité. Si l’on s’identifie autant à l’histoire, c’est parce qu’elle nous place au plus près de ses personnages. J’ai senti avec Faye les soubresauts de ses soucis, sa façon de faire face à chaque nouvel obstacle, tantôt avec persévérance, tantôt avec fragilité, parfois avec un mordant savoureux.

Ne vous laissez pas abuser par son air fragile, il est des programmeurs qui s’en mordent encore les doigts.

Le premier conte était bleu, le second est rouge. Quelle sera la prochaine couleur de la jolie Faye?

Je n’en ai pas encore l’idée mais je n’ai qu’une certitude, je me laisserai emporter dans ce nouveau conte comme dans les précédents.

« Il était une fois, …. une auteure de talent, une plume à la main, -ou un clavier, je ne suis pas sectaire- et un prochain roman que j’attends déjà avec impatience.

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire