Supplice de L.S. Ange

Titre Supplice

Auteur L.S.Ange

Editeur Editions Elixyria

Date de sortie 30 mars 2018

A retrouver sur Amazon en suivant ce lien supplice

Aborder un auteur par un nouveau genre est toujours une aventure, un léger risque. J’aime les romances de L.S. Ange, leur façon de parler de sujets graves et d’y faire germer un espoir, sans incohérence et extrêmement crédible. Aussi, lorsque j’ai vu l’annonce de Supplice, une dystopie dont les héros sont des jeunes adultes, je me suis ruée sur ma lecture.

Je ne ferai pas durer le suspense inutilement, j’ai dévoré ce livre.

Dans une écriture très accessible, l’auteur nous entraîne à la suite de Luna, une adolescente d’Antario, une société hiérarchisée qui protège les rescapés d’une guerre absolue à l’intérieur de remparts. Au-delà de ceux-ci ont été refoulés les Défaillants, ceux qui, physiquement ou psychologiquement, ne rentrent pas dans les critères. La terreur de tout habitant d’Antario est de finir hors les murs.

Les habitants qui sont acceptés par l’Etat sont eux aussi classés en fonction de leur utilité sociale. Dans cette société, tout est contrôlé, y compris les unions entre jeunes gens.

C’est dans ce contexte que Luna, blessée physiquement et moralement par un drame, vit en permanence sur un fil. Mérite-t-elle encore sa place à Antario? Sera-t-elle rejetée avec les Défaillants? Pourra-t-elle reconstruire sa vie sur les ruines que le sort a laissées pour elle?

Car dans cet univers, malheur aux exclus !

Ceux qui ne rentrent pas dans le cadre connaissent en effet un sort qui fait frémir. Sans rien spoiler de l’histoire, qui mérite d’être découverte dans son intégralité, il y a dans le travail de l’auteur une recherche qui a tellement parlé à mes références que j’en ai été troublée. Je n’en dis pas plus…

Mais outre la puissance que cet aspect donne à l’histoire, il faut saluer la recherche et le soin du détail qui sont un vrai plus dans le récit et une réflexion édifiante sur certaines dérives, pas si utopiques que cela.

Ceci étant, cette histoire est aussi une superbe romance, celle qui place Luna face aux défis de tout jeune adulte à l’aube de sa vie amoureuse. Qui choisir? Qu’écouter? La sagesse ? la sûreté ? l’instinct ? le risque ? Le besoin de certitudes ou le vertige grisant de l’inattendu ?

On pourrait croire la jeune femme versatile ou indécise. Elle est surtout le condensé de toutes ces questions qui se posent à chaque amoureuse, face à son premier amour, ou face à tout carrefour que l’on croise dans sa vie. Mais l’âge des protagonistes et l’urgence de la situation concentrent et intensifient ces doutes et la douleur de certaines décisions. A travers les personnages masculins, L.S. Ange esquisse un profil de compagnons aussi solides que faillibles. Ils ont tous un point commun.

Ce sont des hommes engagés, passionnés, à la fois dans la mission qu’ils se fixent et dans leur affection.

Le talent de l’auteure fait que, à plusieurs reprises, je me suis identifiée à Luna en me demandant quel choix j’aurais fait, ou pire, quel choix j’aurais été capable de faire. Faire passer une cause avant son intérêt? S’opposer ou se soumettre?

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette lecture m’a à plusieurs reprises remuée, émue, interrogée.

Je ne vous dirai pas pour quelle raison -mais j’attends votre avis à ce sujet- la fin m’a menée, à nouveau, où je ne l’attendais pas.

Au final, j’ai vécu une lecture forte, parfois déstabilisante, riche en émotions, de celles que l’on n’oublie pas en refermant la dernière page.

Avant de finir cette chronique, je voulais remercier L.S. Ange de m’avoir confié ce service presse. J’espère avoir rendu par cette chronique ses intentions. , sans en révéler trop.

 

 

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire