Sex & lies 4/6 de Liv Stone

Titre Sex & lies

Volume 4/6

Auteur Liv Stone

Editeur Editions Addictives.

Date de sortie 24 mars 2018

A retrouver sur Amazon en suivant ce lien Sex & lies - Vol. 4

Les aventures d’Aly et Jasper se poursuivent en Egypte. Par fidélité à Joan autant que pour éloigner les périls, l’étudiante a fait un choix aussi raisonnable que douloureux.

Ce tome est très plaisant car il entre dans le vif de ce qui fait son originalité: un chantier de fouilles archéologiques en Egypte.

Et là, on a du temple en ruine, de la poussière, un chantier au fonctionnement régi par les éléments et la passion qui anime tous les participants, mais aussi toutes les intrigues. C’est à mon sens l’un des plus de cette série et l’auteur dépeint ce décor de façon très convaincante.

De la même façon, j’aime son héroïne. A ce stade de l’histoire, on connaît le passé d’Alaska. On sait par où elle est passée pour en arriver là où elle est. On se doute, et certains personnages mal intentionnés avec nous, qu’elle est capable de beaucoup pour atteindre ses buts. Mais j’ai vraiment aimé le caractère moral de la jeune chercheuse. Elle est soumise à de très fortes tensions, doit lutter avec son sens de la loyauté, de la morale, avec son intérêt et ses sentiments et elle parvient, même si c’est difficile, à trouver sa propre voie, quel qu’en soit le coût. Là encore, l’auteur prend le temps de peser le débat moral, d’en présenter les tenants et les aboutissants, et je dois avouer que je n’ai pu m’empêcher de me poser le choix cornélien qui se pose à Alaska.

L’auteur, par son choix, renforce un peu encore les mailles de la toile qui ne cesse de se resserrer autour des deux amants.

Parce que cette série développe une intrigue prenante, à plusieurs degrés. La plupart concernent le passé de l’un ou l’autre des personnages, mais le présent et l’avenir percutent violemment nos héros à plusieurs reprises.

Et si, pour Alaska, la découverte de ce qui se rapproche dangereusement du bonheur était aussi, paradoxalement, le lieu où tout était à perdre ? Sa relation avec Jasper se renforce alors que les secrets tombent progressivement. Je l’ai déjà dit j’aime Jasper. Pas seulement parce qu’il se rapproche davantage d’Indiana Jones que de mon prof d’histoire antique, mais aussi parce que, malgré les douleurs du passé, c’est un homme prévenant, capable d’avouer ce qu’il ressent. Son sens de l’écoute et de la compréhension le classent dans ma shortlist des héros de romance à garder sous la main.

Les sentiments, qu’ils soient amoureux, amicaux, ou même familiaux, des familles de sang, mais aussi de celles de coeur, les plus assumés, les plus forts, sont sous tension dans ce volume. On se déchire, on menace des sentiments que l’on pensait immuables, on se brouille, bref on vit et ce faisant, on avance, on fait des choix, évidents ou déchirants.

La dernière force de ce roman réside dans la capacité à relancer constamment le suspense, par petites touches et par ajouts d’intrigues secondaires qui ne font qu’épaissir le mystère. Ce volume ne fait pas exception.

On ajoute progressivement, comme sur un tableau tel ou tel élément qui, probablement, va finir par éclater au visage des uns ou des autres avant la fin. Surtout que certains choix et leurs conséquences vont avoir des retombées tout sauf anodines. Et si l’on en croit les dernières lignes de ce volume, mieux vaut se mettre aux abris avant l’explosion ! … à moins qu’on soit un peu aventureux, très très curieux ou accros de cette série et qu’on en guette le 5° volet, le 21 avril prochain.

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire