Le département, tome 2 Mystérieuse disparition, SP de Laurie Staret

Titre Mystérieuse disparition

Auteur Laurie Staret

Editeur Something Else Edition

Date de sortie 11 février 2018

A commander sans tarder sur Amazon selon le lien suivant Le Département, tome 2 : Mystérieuse Disparition

L’été dernier, j’ai eu la chance, au détour d’un service presse, de découvrir le Département, cette unité d’élite parallèle organisée autour de différentes spécialités allant de l’informatique à la protection rapprochée en passant par la médecine et les opérations de terrain.

Les membres qui le composent ont tous des liens forts et ils forment une tribu de coeur voire de sang. Le premier opus tournait autour du camélélon Kelly capable de passer inaperçue en toutes circonstances.

Le second est consacré à Alexia, un personnage « multifonctions », à la fois agent, infirmière et informaticienne hors pair. Ajouté à cela une superbe brune menue aux yeux clairs et un caractère bien trempé et vous aurez une excellente base pour un très bon moment de lecture.

L’histoire? Alexia Sullivan, membre du Département comme la plupart de ses amis et de sa famille, est appelée en renfort pour retrouver son oncle Luke, agent également (quoi, ça vous étonne?) disparu en Californie. Elle quitte l’Europe et devient l’analyste informatique de la société J&BRandall, victime de multiples dysfonctionnements de réseau. En effet, la société, notamment le fils et futur directeur Ben, semble en lien avec les activités de son oncle avant sa disparition.

Ce qu’on n’avait pas dit à Alex, c’est que le Ben en question avait le corps d’un Apollon, le caractère de Shrek, une confiance dans les femmes proche du zéro absolu et une petite amie à la cervelle d’un petit pois, mais venimeuse comme un serpent à sonnettes.

Sacré mélange pour ce personnage aussi attirant que répulsif que ce soit pour son tempérament ou sa probable implication dans la disparition de Luke.

Une nouvelle fois, Laurie Staret mène de front une intrigue futée qui tient son lecteur sous tension, et une romance qui n’a rien d’évidente. Les prises de bec sont nucléaires, l’attraction magnétique, mais la méfiance réciproque est si toxique que la boussole des sentiments amoureux ne sait plus où donner de la tête.

Un dosage subtil de maladresses et de quiproquos donnent un livre qu’il est difficile d’abandonner une fois lancée.

De sa plume fine et intelligente, Laurie Staret, en optant pour un récit à la troisième personne, nous permet d’être tour à tour chacun des protagonistes et de suivre pas à pas leurs hésitations, leurs envies, leurs craintes, leurs douleurs et leurs bonheurs.

J’achève cette lecture réjouie par un très bon moment de lecture. Et je me rappelle que ce département compte encore suffisamment de protagonistes pour donner de nombreuses idées à l’auteur et nous promettre d’autres belles pages.

Avant de conclure cette chronique, je voulais renouveler mes remerciements à Something Else Editions pour ce service presse et à Laurie pour sa gentillesse et sa disponibilité

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire