Jeux imprudents 5/6 d’Emma Green, risque de spoils

Titre Jeux imprudents

Volume 5/6

Auteur Emma Green

Editeur Editions addictives

Date de sortie 10 Février 2018

Pour le retrouver sur Amazon, c’est par là: Jeux imprudents - Vol. 5

Avant cet avant dernier tome, j’ai décidé d’être raisonnable. Je me suis même dit « on arrive à la fin de ce troisième volet, peut-être même qu’on ne retrouvera plus jamais les Quinn-Sawyer-Flores, savoure et découvre le plaisir différé », …. Dix minutes et autant de M&m’s plus tard, vous imaginez bien que j’étais déjà de retour sur les traces de June. Je ne sais pas si vous vous rappelez la fin du tome 4…

L’oiseau siffleur de mauvais augure, dont l’ombre sombre planait depuis le départ au-dessus de June, est « enfin » là. « Enfin » car son arrivée m’a presque soulagée (dans un premier temps). Jusque là, on redoutait le moment où il apparaîtrait. Maintenant, on sait qu’on va pouvoir, d’une façon ou d’une autre, en découdre. C’est loin d’être rassurant, parce que le personnage est encore plus effrayant qu’il y paraissait. Plus tordu, plus redoutable. On le sait, on le sent, on le croise et ce « jeu » du chat et de la souris fait peser sur ce tome une atmosphère étouffante.

Et elles sont nombreuses, les raisons de suffoquer! L’une d’entre elle concerne Harry.

Que va-t-il advenir de lui après la tragédie du tome précédent? Si la question légale se pose, celle de son état émotionnel aussi pour ce bel écorché.

Mais il y  surtout LE bouleversement du premier tiers du tome. Je l’attendais sans y croire depuis que nous étions revenus dans les Keys. Il a été mené de main de maître, plus poignant encore que je l’avais imaginé. Une nouvelle fois, c’est le coeur serré que je me suis laissée porter par les événements tout en croisant les doigts pour que tout aille bien.

Si tout va bien ?? Ne comptez pas sur moi pour vous le dire, bien sûr. Je peux juste vous dire qu’Emma Green a décidé de ne pas nous laisser reprendre notre souffle dans ce tome.

Des trahisons insoupçonnées se profilent, des alliés inattendus apparaissent. Mais surtout, là où la fuite avait toujours été son arme, June décide de faire face et de se battre pour garder ce qu’elle a eu tant de peine à atteindre, consciente qu’elle mérite peut-être, après tout, ce bonheur qu’elle touche du doigt et rêve d’empoigner à pleines mains.

A travers ces obstacles, nos héros se trouvent, se soutiennent, se découvrent et se renforcent. Une nouvelle fois, ce tome excelle dans la description du sentiment amoureux. La toute première déclaration des tourtereaux, toute en pudeur, est un piège à frissons.

Le final de cet avant dernier tome est, à mon sens, un petit bijou. Plus que dans le dernier volet de ces jeux imprudents, c’est tout un avenir qui s’y joue, une façon d’envisager son avenir et même sa vie.

Et lorsque j’ai fini la dernière ligne, je dois avouer que je trouvais autant de raisons de faire pencher la situation d’un côté de la balance que de l’autre. Tout en me disant dans un petit coin de mon cerveau qu’il y avait de nombreuses chances pour qu’elle bascule finalement dans une troisième direction, encore mieux trouvée.

Réponse le 3 mars…

Avec toujours ce petit mélange d’impatience et d’anxiété. La preuve d’une addiction. Cette fois, je me suis fixée comme défi de résister à mon impatience, … au moins 15 minutes. Réponse le 3 au petit jour 🙂

Mon tome 6 est déjà précommandé. Et vous? Le lien par ici Jeux imprudents - Vol. 6

 

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire