Eve aux sables dormant de Cécile Ama Courtois

Titre Eve aux sables dormant

Auteur Cécile Ama Courtois

Editeur l’ivre-book Imaginarium

Ce livre est à retrouver sur Amazon en cliquant ici Eve aux sables dormant

Il est des livres dont le résumé est déjà comme un appel à la découverte.

Profitant de la grosse OP de chez l’ivre-book l’été dernier, je m’étais commandée ce livre mais les différents projets l’avaient un peu enseveli… Pour un livre sur des fouilles archéologiques, il y a une logique sans doute.

Avouons tout, j’ai beau être une pure historienne, je ne suis pas particulièrement fan de l’Egypte, par contre, la fan d’Indiana Jones qui sommeille en moi adore l’archéologie (oui, même sans Harrison Ford, ne faites pas de mauvais esprit).

Aussi, cette idée d’une session de fouilles proche de la vallée des rois dans un espace inédit m’a largement tentée.

Et je ne le regrette pas un instant.

Parce que, contrairement à mes légères craintes, on ne plonge pas en pleine aventure égyptienne façon Momie, mais plutôt dans une formidable fresque d’amour qui m’a renvoyée à mon peut-être premier coup de foudre littéraire, la Nuit des Temps de Barjavel. Quand on sait que ce coup de foudre a presque trente ans, un grand merci à Cécile Ama pour m’avoir permis de rajeunir de quelques printemps et ce n’est pas non plus négligeable!

Mais revenons à notre histoire. Dans le désert égyptien la troupe des archéologues a réuni une équipe particulièrement complexe pour étudier un site unique qui semble être une nécropole absolue, un lieu où chaque couche sédimentaire dévoile de nouveaux ossements; les découvreurs remontent ainsi l’échelle du temps, jusqu’aux temps où il n’y avait rien qui ressemble de près ou de loin à un humanidé.

Rien, vraiment? Car c’est dans ce sable brûlant que Guillaume, le héros de cette histoire, découvre son Eve, une créature capable de mettre à mal toutes les théories, des genèses de toutes les religions à la moindre théorie de l’évolution.

La suite oscille entre un roman aux portes de la fantasy et une romance puissante.

Les sentiments sur lesquels travaille l’auteur parlent d’amour infini sans même passer par le rapprochement physique. Là où souvent, on couche d’abord, on s’interroge après, cette Eve et son Guillaume s’engagent dans une relation absolue où chacun est prêt à tout pour assurer le bonheur de l’autre. Aucun sacrifice n’est trop lourd, nulle décision n’est impossible. La puissance de cet attachement m’a profondément émue à plusieurs reprises.

Le personnage de Michèle, l’anthropologue de l’expédition m’a particulièrement touchée. J’avais rarement croisé une telle mentalité chez un personnage, même secondaire, et sa ligne de conduite m’a questionnée un long moment.

Mais ce roman parle aussi de sa capacité à s’ouvrir aux autres, à poser sur l’inconnu un oeil neuf et bienveillant, à accepter de se rencontrer, d’échanger, à dépasser ses a priori et à accueillir l’imprévu avec curiosité.

Ne manquez donc pas cette histoire d’un autre type, qui gagne à être lue avec curiosité et empathie. Vous pourriez bien, comme Guillaume, y tomber sur une très bonne surprise, aussi inattendue que réjouissante.

 

 

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire