Par-delà la ligne pourpre de Francine Schaller

Titre Par-delà la ligne pourpre

Auteur Francine Schaller

Editeur Numeriklivres

Date de sortie 8 janvier 2016

Un titre à retrouver sur Amazon par ici ->Par-delà la ligne pourpre

Pour la plupart des archéologues et des historiens, la possibilité de vivre à son époque préférée, afin de vérifier et approfondir ses thèses est certainement un rêve.

Le roman de Francine Schaller m’en a offert l’opportunité.

Dans un livre passionnant et bien documenté, elle nous entraîne à la suite d’Elisa et de son épopée fantastique.

Elisa est une archéologue passionnée par son métier et ses fouilles autour d’un ancien village viking.

Déçue en amour, elle ne vit que pour son travail, sa jument Madison et ses grand-parents, en particulier ce merveilleux Opa, son grand-père, grand éleveur de chevaux et conteur de légendes nordiques.

Mais quand le hasard met Elisa au contact de l’une d’entre elles, quel va être son choix?

Poursuivre une existence morne et incertaine ou saisir la chance unique de vivre un songe dans le passé?

C’est dans ce pari fou que nous entraîne l’auteur.

La description de ce nouvel univers est riche et instructive, la galerie des personnages décrits est toute en subtilité.

A la suite d’Elisa, on apprend, sans jamais s’ennuyer, à découvrir cette civilisation passée, au vécu et aux légendes fascinants.

Surtout, on assiste à la naissance de sentiments forts: les inimitiés, en partie fondées sur l’inconnu et la superstition, sont terribles et mortellement dangereuses. Les amitiés sont belles et sincères. Les relations entre les femmes du clan sont toutes marquées d’une force et d’une sensibilité qui m’ont touchée. Mais si en plus, l’amour s’en mêle, …

Un amour comme on en croise rarement. Mais les obstacles sont si grands, si insurmontables, …

J’ai dévoré ce roman comme un saut dans le temps, comme une histoire fantastique, comme une romance, le tout en même temps.

Et lorsque j’en ai fermé la dernière page, j’ai été saisie d’une sorte de mélancolie, … et d’une furieuse envie de programmer la destination de futures vacances.

Un grand bravo à Francine Schaffer pour cette histoire complexe, qui a parlé à mes références autant qu’à mes sentiments.

 

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire