Forever you, 11/12 de Rose M Becker, risque de spoils

Titre forever you

N° de volume 11/12

Auteur Rose M Becker

Editeur Editions Addictives

Date de sortie 24 Novembre 2017

Disponible sur Amazon en suivant ce lien Forever you – 11

11/12!!!

Eh oui, vous avez bien lu, nous voici déjà à l’avant dernier volet de la série de Rose M Becker qui a ponctué mon été de son intensité et de ses révélations.

J’ai souvent dit le lien particulier que je ressens face aux écrits de Rose, cette série marque une étape de plus et j’attends déjà avec une impatience mêlée de nostalgie, la sortie du tome 12 (le 15 décembre prochain, jour de mon anniversaire, tout un programme!!)

Mais avant ce final qu’on devine déjà intense, il reste deux tomes à dévorer, à commencer par ce 11°.

La montée en puissance vers les révélations ultimes passerait presque au second plan dans la première moitié de cet épisode, centré sur Noam. Après les révélations fracassantes de la fin du tome 10, j’étais curieuse de voir de quelle façon il allait faire face. En se terrant comme Lexie, en devenant enragé façon Taylor, en assumant comme Hannah?

Je ne vous en dirais rien, mais il réagit … en Noam, et sa réaction est juste savoureuse.

Pourtant, parce qu’à l’instar de Grace, on commence à connaître notre ténébreux, on sait bien qu’il y a la devanture Noam et l’intérieur, perdu et écorché. Noam est à l’heure des choix, toujours motivé par le bien-être de sa mère, mais de plus en plus par ce qui est bon pour lui. Les décisions qu’il prend, les rencontres qu’il fait dessinent l’homme qu’il va devenir, … le jour d’après le corbeau.

Touche par touche, depuis le premier tome, Rose a su esquisser un tableau de plus en plus profond du jeune artiste avec ses failles, ses fractures. Mais il grandit, mûrit, et évolue. Le tout en grande partie grâce à Grace qui apparaît de plus en plus comme le pilier nécessaire à cette reconstruction.

Là où, au départ, il se détournait, il recherche au contraire, plus que jamais, sa compagnie et son soutien.

Mais plus que les deux amoureux, ce tome voit aussi le rapprochement des mères, des tribus cabossées et du cercle amical.

Un cercle qui va se fissurer, parce que la fin de l’année approche et que le bal de promo et le diplôme vont marquer la fin d’une époque. Les orientations de chacun se dessinent et nous préparent à des séparations qui ne seront peut-être pas que provisoires.

Et tout ce tome tend vers ce but: le bal de fin d’année, … les universités, … la révélation du Corbeau.

Ce tome s’achève sur un moment de grâce presque poétique, …. avant de finir projetée à 100 km/h dans un vilain mur en béton.

Une fin qui m’a laissée sonnée, et plus impatiente que jamais d’arriver au bout du chemin avec Grace, Noam et les autres.

Encore une preuve, s’il en était besoin, de la réussite de cette série.

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire