Les clans obscurs de Christelle Dumarchat

Titre les clans obscurs 1-Annabelle

Auteur Christelle Dumarchat

Editeur Something Else Editions (Something Black)

Date de sortie 27 Août 2017

Pour commander sur Amazon, c’est par ici -> Les clans obscurs, tome 1 : Annabelle

Savoir qu’on a été adoptée sans possibilité de retrouver ses parents biologiques, c’est sans doute difficile.

Découvrir à quinze ans que ses parents d’adoption sont des vampires, ça ne facilite pas les choses.

Apprendre à l’âge adulte que cette situation peut vous mettre en danger ou, au contraire, vous permettre de vivre les sentiments les plus beaux, ça achève le tableau!

C’est ce contexte que dépeint Christelle Dumarchat autour de l’histoire d’Anabelle.

Plus encore, elle tisse autour d’elle une histoire de vampires un peu différente de celles auxquelles on est habituées. Les vampires sont, dans son histoire, soit nés soit créés et, leur origine, leur éducation ou leurs choix personnels déterminent aussi leur façon de concevoir les humains.

Un garde manger permanent? Une espèce indifférente ? Des amis? Des enfants, des âmes soeurs même pourquoi pas?

En repartant d’un univers que l’on pense connaître, l’auteur esquisse un autre univers vampirique, plus riche, plus sombre par les luttes qu’il engendre, mais aussi plus sensible car le sort des humains y est très lié.

Non seulement, certains vampires, y compris des chefs de clan, les protègent. Mais certains les élèvent; d’autres les aiment.

Une partie des vampires se montre tolérant, ou simplement indifférent à ces liens forts.

Mais certains les exècrent au point de vouloir détruire les vampires qui auraient cette « faiblesse ». Et c’est là que la vie d’Anabelle prend une autre tournure. Elle est à la fois le prétexte et l’enjeu d’une lutte des clans sans merci.

En sera-t-elle la victime? L’appât? Un objet de perte ou une passerelle vers d’autres possibles?

Mieux vaut arrêter là l’analyse de l’intrigue sous peine d’en dire trop.

Dans un style agréable à lire et de très bonne qualité, l’auteur dépeint cette jeune passionnée de lettres classiques, enseignante et étudiante, qui doit composer avec un nouvel univers qui s’ouvre devant elle. Elle qui pensait en connaître beaucoup, elle se retrouve souvent perdue et pire, tenue à l’écart par l’instinct surprotecteur des vampires de son entourage.

J’ai aimé ce personnage, en apparence très sage, mais capable d’une grande force de caractère, tout autant que de se laisser emporter par la passion hors norme qui s’abat sur elle.

La communauté des vampires est nombreuse, variée, et j’ai aimé la façon dont l’auteur a tenté de tenir compte de l’ancienneté et des spécificités de chacun.

Enfin, par-delà ce récit vampirique, cette histoire n’est pas sans faire écho à toutes les formes d’intolérance envers les choix de vie. C’est en tous cas en ce sens que je l’ai souvent ressentie, ce qui a rendu le récit de l’auteur plus intéressant encore à mes yeux.

Cette histoire peut se lire comme une histoire totalement autonome. Néanmoins, le fait que le récit d’Annabelle porte le numéro 1 me laisse espérer que je pourrai retrouver prochainement les clans obscurs et certains de leurs membres, la jolie Léna, l’intrigant Louis, ou les autres.

Vu la qualité de ce premier opus, ce serait l’assurance d’un très bon moment de lecture.

 

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire