La clé d’Oriane de Leslie Héliade

Titre la clé d’Oriane

Auteur Leslie Héliade

Pour retrouver le livre sur Amazon, c’est par ici -> La Clé d’Oriane

Si vous avez une âme poétique cachée dans l’esprit d’une geek ou d’une accro des jeux de rôle et jeux vidéo, La Clé d’Oriane a été pensée pour vous… Si vous êtes juste à la recherche d’une histoire qui sort des sentiers battus aussi, ceci dit.

Ca tombe bien, je suis un peu de tout ça.

J’ai découvert le roman de Leslie Héliade à travers un service presse et le résumé m’a immédiatement emballée: une dessinatrice de BD (bon là, clairement, vu mon handicap en dessin, ça ne peut pas être moi), accro des jeux vidéo, des univers medieval fantastic et de fantasy au sens large, teste un nouveau jeu et surtout un casque de réalité augmenté, pour surmonter une rupture difficile et inattendue.

Mais que faire lorsqu’un personnage du jeu, voleur de son état, avec un niveau de charisme non négligeable, apparaît dans votre chambre et reste à vos côtés jusqu’à ce que vous ayez trouvé le moyen de le renvoyer à sa « vraie » vie?

Telle est l’idée de départ de la Clé d’Oriane. Et l’auteur nous entraîne à sa suite dans une quête qui a tout du traditionnel « donjon, monstre, trésor ». Sauf que le donjon prend tour à tour des formes très contemporaines (impossible de vous dire lesquelles sans spoiler l’histoire), que le monstre est tout ce qu’il y a de plus effrayant, et qu’on ne sait pas bien comment le vaincre. Mais surtout, rien ne dit que le trésor soit un cadeau, ni même qu’il apporte à l’héroïne la récompense méritée.

Dans ce roman, l’auteur mêle très habilement les éléments du jeu de rôle et la réalité contemporaine et il en résulte par moment des décalages qui font sourire.

Mais il pose surtout la barrière entre raison et fantasy, entre les explications scientifiques et la part de merveilleux, entre une forme de folie et une certaine ouverture d’esprit.

Surtout, il ne donne, au final, aucune réponse figée. Impossible de savoir avec certitude si l’aventure d’Oriane et son voleur relève d’une forme de dépression, d’une série de coïncidences, voire de la tentation d’échapper à la douleur de la rupture, auquel cas tout ne serait que coïncidence, ou s’il existe une réalité à la Matrix, permettant de relier le réel et le virtuel, capable de faire naviguer le cerveau, l’âme et le coeur entre deux univers.

Une chose est sûre, cette épopée, réelle ou rêvée, permet à Oriane de trouver la pus précieuse des clés, celle de sa reconstruction, celle de démarrer une nouvelle vie, avec la liberté d’y intégrer la sauvegarde des parties passées.

Je ne connaissais pas la plume de Leslie Héliade. J’ai aimé son écriture, bien maîtrisée et très agréable à lire, et la personnalité de ses personnages, en particulier de cette peu banale Oriane, tantôt Calimero, tantôt barbare, un peu magicienne, avec une pointe d’elfe.

Je remercie en tous cas sincèrement l’auteur pour m’avoir confié la lecture de son roman. Une expérience que j’espère bien renouveler prochainement

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire