Forever you, 9/12 de Rose M Becker, attention risque de spoils

Titre Forever you 9/12

Auteur Rose M Becker

Editeur Editions Addictives

Date de sortie 13 octobre 2017

Pour commander sur Amazon, c’est par là ->Forever you - 9

Ce tome conclut le troisième quart de l’aventure Forever you.

On est bien loin de la jeune et innocente Grace Adams vers qui subitement les regards se tournaient, car elle avait été la dernière à voir Dean Hunter en vie.

Grace a grandi, mûri. Parce qu’elle a découvert l’amour, parce qu’elle a appris que parfois, il faut se battre pour le préserver, même contre celui qu’on aime. Parce qu’elle a découvert la cruauté et la mesquinerie des autres, parce qu’elle a égaré puis retrouvé l’amour des siens, parce qu’elle se dresse, droite, face à ceux qui mettent en péril son bonheur et son équilibre, … parce que, à cause de tout ça, son dernier mois d’études secondaires s’annonce lugubre.

Parce que sa bourse a été -mystérieusement- suspendue, elle se retrouve dans le lycée de son quartier, … et le moins que l’on puisse dire, c’est que tout ne paraît pas réuni pour réussir à intégrer la merveilleuse école de stylisme dont elle rêve.

Heureusement que, comme toujours, Noam veille sur sa belle et son bonheur.

Dans ce tome, on poursuit la découverte de ce couple de plus en plus en symbiose.

Il y a quelque chose de touchant dans l’amour de ces tourtereaux: ils ont à la fois les symptômes de la première passion, la plus belle mais aussi la plus destructrice si elle finit en krash, et en même temps, ils ont une certitude de l’avenir et de leur besoin absolu l’un de l’autre qui me remue à chaque fois.

D’autant que chacun, quoi qu’on ait pu en penser au premier abord, est prêt à tout pour sauver l’autre,, dans sa vie de tous les jours, mais aussi face à ses craintes ou ses démons.

Mais Forever you ne serait pas aussi fort sans la présence, pesante et toxique du corbeau. Il excite les plus bas instincts des lycéens, qui ne cessent de le relancer pour connaître de nouveaux scoops. Il est vrai que ses révélations sont fracassantes et offrent même à ce tome un très joli moment de tendresse et de résiliance face à la méchanceté. Mais le rythme des révélations accélère, alors même que, peut-être, Noam a trouvé une façon de le retrouver. Pour mettre fin à ses activités. Pas pour protéger les autres élèves, même si c’est en préférence leur petite bande qui est visée. Mais parce qu’il a osé s’en prendre à Grace et pourrir sa vie.

A ce stade, on peut supposer que le mystère va s’éclaircir, …. ou s’épaissir.

En effet, tout puissant dans le collège, le Corbeau peut étendre son champ d’action hors des salles de classe, dans la vraie vie, et donner à l’aventure de Noam et Grace un autre tour, que je n’avais pas envisagé mais qui, peut-être, ouvre une vraie hypothèse sur l’identité de ce fichu volatile.

Ce neuvième volet confirme en tous cas le talent de Rose M Becker pour emporter ses lecteurs à travers toute une palette de sentiments, forts et tendres, plein de rage ou d’une douceur apaisante. Mais un seul est absent, ou du moins jamais durable, le découragement. Et l’ultime réaction de Noam montre même que tout malheur peut avoir du bon, finalement.

Du moins jusqu’à la prochaine fois…

 

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire