Immoralité, nouvelle édition de Shana Keers

Titre Immoralité

Auteur Shana Keers

Date de sortie 29 Août 2017

Pour retrouver le livre sur Amazon, c’est par ici ->IMMORALITE – L’intégrale (Nouvelle édition)

La passion donne-t-elle tous les droits? A-t-elle le droit de surmonter la raison et la morale?

A travers l’histoire bouillante et passionnée de Victoire et Maximilien, ce sont ces questions que Shana Keers nous pose dans ce roman fort, d’une sensualité torride et animé d’une énergie proche du désespoir.

 

Victoire Levigan est une petite fille gâtée, idolâtrée par son père qui lui passe tous ses caprices pour compenser le départ de sa mère. Etudiante sage et sérieuse côté pile, elle est aussi, côté face, une bombe sexuelle qui aime à danser dans les boîtes chaudes de Nice et à enchaîner les partenaires sexuelles.

Elle vit cette double vie loin du regard de son père et y trouve une certain équilibre, …. du moins jusqu’à ce que d’un coup, elle découvre qu’elle a un frère, qui va passer l’été avec elle, et qu’il est aussi furieusement sexy que prêt à concourir dans le concours de Mr Connard.

Entre ces deux tempéraments de feu, les passes d’armes sont sanglantes, mais elles masquent une réalité aussi viscérale qu’inavouable: une attirance irrépressible et immorale entre demi-frère et demie-soeur.

Luttes contre les pulsions et provocations qui ne font qu’attiser la pression  se succèdent, sans autre conséquence que d’exacerber une tension qui ne peut qu’exploser en éruption.

Et pour le lecteur, c’est une délicieuse frustration que d’assister à ce conflit interne des deux héros, tout comme à leurs confrontations.

Et lorsque finalement la passion explose, elle est viscérale, aussi puissante qu’un tsunami et d’une intensité si torride qu’elle ne laissera personne de marbre.

Pour autant, l’histoire ne verse pas dans la simplicité, loin de là : les deux héros, dont les avis se succèdent, passent par toutes les phases du doute à l’embrasement, de la passion à la rage et vont toujours plus loin sur un chemin qui ne peut que s’acérer sublime ou dévastateur.

Le talent de l’auteur m’a permis de ressentir un flot d’émotions intenses. J’ai eu souvent le coeur serré pour nos deux héros, Vic, qui m’agaçait au départ, m’a fait monter les larmes aux yeux à certains moments. Elle est une femme entière, qui revendique ses envies, mais se révèle d’une fragilité extrême sous sa carapace de garce.

Maximilien, outre un physique à faire flamber tout sous-vêtement à dix lieues à la ronde, est lui aussi un modèle de contradictions telles que j’ai mis un peu de temps à faire le grand écart entre sa personnalité « publique » et son vrai « moi ».

Il y aurait encore bien plus à dire sur ce livre, du poids du passé et du rôle de la mère, comme modèle auquel se référer ou à fuir au contraire.

L’auteur place aussi son histoire dans un cercle amical, des amis qui, tout en étant les plus proches possibles, ont du mal à passer par dessus l’image que les autres ont d’eux et à leur confier tous leurs secrets.

Mais la passion entre Vic et Max, leur lien si fort et si immoral, les conséquences qu’ils doivent en tirer, éclipsent en intensité tout le reste.

Avant de conclure cette chronique, je voudrais remercier Shana Keers de sa confiance en plaçant sous mes yeux ce service presse. J’espère avoir rendu justice à son travail et à ses personnages et j’espère avoir très bientôt l’occasion de retrouver sa plume puissante, sensuelle et prenante.

2 commentaires sur “Immoralité, nouvelle édition de Shana Keers

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire