A la croisée des chemins de Sandriana Grey

Titre A la croisé des chemins

Auteur Sandriana Grey

Date de parution 12 Août 2017

Pour commander sur Amazon, c’est ici -> À la croisée des chemins

Lorsque je suis tombée sur le livre de Sandriana Grey, j’ai été attirée par son cadre géographique: la Camargue, Arles, les Saintes Maries de la mer, les Baux de Provence, bref, des lieux qui me sont chers.

L’univers choisi m’a aussi renvoyée à ma culture, car les références à la Provence, à sa culture et à sa mythologie y sont distillées subtilement au détour du récit.

Mais ce livre a, au-delà de ces a priori favorables, su capter mon attention par son contenu.

L’auteur suit, sur une période de vingt ans -presque une génération-, le destin de Nina et de Paco.

Ils se croisent pour la première fois sur une plage camarguaise un jour de fête gitane et leurs rencontres vont jalonner une vie de jeune adulte pleine de rêve, de jeune mère qui cherche à garder ses illusions, de femme mûre qui fait un premier bilan entre sa vie fantasmée et sa réalité.

Nina, l’héroïne du roman, est en couple. Par raison et par sécurité plus que par passion, mais elle est pétrie de principes respectables qui guident sa vie et la poussent à faire passer la raison avant les passions déraisonnables.

Née d’une mère « voyageuse » qu’elle n’a jamais connue, Nina a une attirance pour cette vie où, comme elle le dit, la solitude n’existe pas, elle qui a toujours baigné dedans. Si elle ne s’intègre pas à cette communauté, elle la visite, la côtoie, l’envie quelque part. Mais surtout, cette vie est celle de Paco, un jeune « voyageur » qu’elle a aperçu dans une « cabane enchantée », une vieille cabane de gardian et dont le regard a immédiatement capté le sien et capturé son âme.

Pendant vingt ans, il apparaît et disparaît de sa vie et, si le trouble est toujours présent, il existe autant de raisons qui la poussent vers lui que celles qui la rebutent.

Plus qu’une histoire d’amour, d’adultère, de trahison, cette croisée des chemins représente aussi les choix qui se présentent à chacun et marquant la différence entre ce que l’on vit et tout ce que l’on projette dans notre relation aux autres.

Une pensée du livre, empruntée à Woody Allen, semble en phase avec une partie des pensées de Nina :

« l’amour fantasmé vaut bien mieux que l’amour vécu. Ne pas passer à l’acte, c’est très excitant ».

Quelle sera la décision de Nina, vivre ou rêver? Et vous, quelle serait la vôtre? Je vous laisse vous faire votre propre idée après avoir lu ce joli roman.

Un grand merci à Sandriana pour la confiance manifestée en plaçant ce SP entre mes mains.

 

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire