Le souffle des anges, tome 1 par Lucille Rybacki SP SEE

Titre: le souffle des anges tome 1

Auteur Lucille Rybacki

Editeur Something Else Editions (Service Presse)

Collection Something Dark

Date de sortie 10 juillet 2017

Pour le trouver sur Amazon, c’est par iciLe Souffle des Anges, tome 1

 

La vie de Katerina Gordon ressemble à celle de bien des adolescents un peu perdus. Elle vogue tant bien que mal entre une famille recomposée où elle ne se sent pas à sa place (vu la chaleur digne d’un iceberg de sa belle-mère et les tendances sociopathes de son demi-frère, on peut la comprendre) et un lycée qui ne la passionne guère. Mais surtout, elle est la fille « bizarre », du fait des visions qui l’agitent et qu’on prend pour de l’affabulation ou de la folie. Et lorsque des sentiments trop extrêmes la traversent, ce qui survient de plus en plus souvent, des événements étranges surviennent, sans compter que, depuis peu, il lui semble voir et entendre des choses de plus en plus étranges.

Pour se sentir moins mal, elle multiplie les mauvais choix, l’alcool, un petit ami musicien, qui l’attire tout en sachant qu’il n’est ni très recommandable, ni très bon pour elle.  Même son meilleur ami Adam a de plus en plus de mal à la suivre. Et puis il y a Meg, la nouvelle élève qui lui inspire autant de sympathie que de méfiance.

Et comme si tout ceci n’était pas assez compliqué, des événements inquiétants se multiplient dans sa petite ville: des élèves disparaissent sans que personne ne semble s’en inquiéter, des filles sont tuées; elle-même échappe de peu à un agression sur le parking d’une boîte.

Au cours de ce premier tome, on fait donc connaissance avec Breath Town. Loin d’être la petite ville paisible qu’il y paraît de prime abord, elle se révèle être le terrain de jeux des anges, des vampires, des sorcières, des zombies et même des goules, des bestioles aussi répugnantes que dégoutantes à éliminer.

Dans cet univers parallèle, qui prospère au nez et à la barbe des humains « normaux », sous le contrôle de Gabriel, un ange pas très catholique, une guerre se prépare et elle n’est pas seulement spirituelle. Les équilibres sont menacés et dans cette lutte, la jeune Katerina est destinée à tenir un rôle central dont on ne maîtrise pas encore tout ce qu’il implique. Mais une chose est sûre, son existence elle-même est ressentie comme un danger par trop de monde pour qu’elle soit en sûreté.

Elle doit être protégée en conséquence. Et l’ange Nathanael s’en donne les moyens : un ange, une nymphe, deux vampires, le presque compatissant Luther et l’énigmatique Hayden, magnétique et cynique, dont on ne sait pas exactement s’il va protéger Kate, la chasser, ou même, qui sait, la tuer.

Quant à Katerina, on la retrouve souvent perdue entre tous ces êtres qu’elle ne comprend pas, face au rôle qu’on lui a attribué et même face à ses sentiments. Et c’est l’une des raisons qui en font une héroïne particulièrement attachante, plus complexe qu’on pourrait le croire.

Dans cette guerre des espèces, elle est un enjeu de la lutte, mais n’est-elle que ce qu’on lui a expliqué ? Plus l’histoire avance, plus le mystère autour d’elle s’épaissit de par les mensonges et les omissions des uns et des autres.

Mais l’auteur utilise le point de vue de Hayden, et celui-ci donne à l’histoire un éclairage différent, plus riche et plus complexe.

Vous l’aurez compris, cette première partie de la série de Lucille Rybacki est particulièrement riche en découvertes. L’auteur pose un univers aussi familier qu’étrange où rien n’est aussi simple que les lieux communs de la science fiction le laissent croire. Tous les anges sont-ils bons? Les vampires ont-ils une conscience? La limite entre le bien et le mal est-elle si claire?

Cette histoire est particulièrement bien écrite et prenante. On croise les différentes « espèces », on sort des idées reçues sur les « gentils » et les « méchants » et surtout on se laisse prendre par ses adolescents qui sont bien plus profonds que les idées toutes faites des premières pages.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé le roman de Lucille Rybacki, dont j’attends la suite avec impatience, à plus forte raison au vu du final du premier tome, haletant de suspense.

Une jolie découverte en Fantasy/paranormale grâce à ce service presse de SEE; merci encore à Mandy pour sa confiance et à Lucille pour sa patience, face à ce délai de lecture et de chronique un peu long.

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire