Forever you de Rose M. Becker tomes 1 à 5 mise à jour

 

 

 

 

 

 

 

 

Rose M Becker fait partie de ces auteurs, publiées chez Editions Addictives, dont je guette chaque publication avec gourmandise.

J’aime sa façon d’aborder ses personnages, leur univers (Karlie et sa passion pour l’univers Geek me parle tant que c’en est troublant, sauf pour la couleur de cheveux), la force de ses cliffhangers, le ton plein d’humour avec lequel elle mène ses histoires et sa créativité.

Aussi étais-je curieuse de faire connaissance avec son nouvel opus, d’autant que Rose avait annoncé qu’elle allait partir dans un registre différent.

Et quelle réussite!

Dans une ambiance à la « Pretty Little Liars », nous faisons connaissance avec Grace, une étudiante sérieuse, passionnée de stylisme, unétudiante apparemment sans histoire…

Apparemment car elle cache deux mystères: elle n’est pas la jeune fille riche que croient ses camarades, mais l’orpheline d’un pompier, fille d’un traiteur talentueux qui, pour subvenir aux besoins de ses filles a dû déménager dans un quartier peu reluisant et prendre un emploi de serveuse dans un dinner, alors que Grace exerce comme couturière dans une boutique de luxe. Mais elle est aussi la dernière à avoir vu Dean Hunter, vivant mais grièvement blessé, avant qu’il ne disparaisse.

Et c’est lors de la cérémonie qui réunit toute la ville autour du disparu que Grace entre en contact avec Noam, le frère de Dean, un beau gosse ténébreux et mystérieux qui ne veut pas se résigner face à la disparition.

Dans cette romance young adult, Rose s’attache à dépeindre les sentiments de son héroïne en proie à la découverte des sentiments, mais elle va bien plus loin.

Lorsqu’un Corbeau s’invite au lycée, la paranoïa envahit les classes en même temps qu’une curiosité malsaine.

Et là relève la force de cette nouvelle série: la palette des thèmes abordées est vaste: la rumeur dans la génération 2.0, le poids des préjugés, la crainte de voir ses secrets dévoilés sans contrôle.

Dans la génération actuelle, en tant que mère d’une adolescente, ce roman m’a particulièrement parlé. Je biens de finir la lecture du deuxième tome…

En attendant impatiemment d’en découvrir la suite, …. à l’affût de nouveaux secrets dévoilés? Chut… 😉

Ajout du 9 juin: le tome 3

************************************************************************************************************

ATTENTION SPOILERS

************************************************************************************************************

 

 

 

 

 

 

 

Ce nouveau tome commence sur l’abattement de la pauvre Grace, effondrée dans les bras d’Anna et Lexie, persuadée que Noam l’a repoussée car elle est inexpérimentée.

Cet opus se focalise sur les deux héros leur incapacité à vivre l’un sans l’autre, les secrets qui les isolent des autres mais les séparent aussi parfois. Les mensonges de Grace la mettent dans une position de plus en plus intenable, face à sa mère, à ses amies, il n’y a qu’avec Noam qu’elle peut être elle-même. .. Noam qui cache plus de secrets qu’il n’y paraît et semble se débattre seul pour comprendre ce qui est arrivé à son frère, pour protéger sa mère et Grace.

Dans ce volume, Rose met aussi son talent en lumière dans l’écriture d’un scène cruciale pour toute jeune fille, sa première fois. La scène est douce, tendre, passionnée, comme en rêverait toute jeune fille et c’est indéniablement l’un des temps forts de cet épisode.

L’autre force de l’auteur, c’est la multiplication des dangers: le Corbeau promet de nouvelles révélations, le compte à rebours est lancé. Qui sera cette fois sous le feu des médisances? Elève? Professeur? Parent? Et plus important encore, qui est cet affreux Crow?

Une nouvelle fois, Rose avance ses pions, lance ses pistes, et nous laisse sur un final intense et sur une angoisse sourde pour le bonheur de nos amoureux.

*************************************************************************************************************

Tome 4: ajout du 30 juin

*************************************************************************************************************

Le tome 3 avait laissé Noam et Grace dans une situation intenable. Le passé du beau Noam éclatait devant les yeux de sa douce, sans que le corbeau en soit le moins du monde responsable pour une fois. Sa souffrance apparaissait au grand jour, tout comme son côté sombre.

Face à ce danger, Grace se révèle dans toute sa force de caractère. Elle se bat pour ceux qu’elle aime, qu’il s’agisse de son amour ou de son amie, quitte à se dresser contre la puissance, contre l’autorité, contre son propre caractère et son esprit raisonnable.

Qu’il s’agisse de défendre Noam, de prendre le parti des nouvelles victimes du corbeau, (de plus en plus menaçant, de plus en plus proche sans qu’on parvienne à cerner  qui il est), Rose M Becker a donné à son héroïne une profondeur de caractère et une pugnacité que je n’attendais pas à ce niveau. Et sa façon de s’opposer à sa mère tout autant que sa décision finale vont dans le même sens.

Mais Noam n’est pas en reste. Pour préserver sa belle, pour la protéger de toute la noirceur qui la menace, il s’adoucit, il compose, limite il se civilise.

Comme depuis les débuts de la série, les sentiments et l’éveil de Grace au plaisir sont empreints d’une délicatesse et d’une complicité rafraîchissante.

Le final, vous le verrez,  est comme toujours très soigné et reflète parfaitement l’évolution des sentiments et de la relation des deux amoureux. Il suscite encore de nombreuses questions et des craintes que seule la découverte des tomes suivants pourra combler.

*************************************************************************************************************

Mise à jour du 21/07: tome 5 Attention spoiler!

*************************************************************************************************************

Le tome précédent s’était achevé sur un coup de théâtre: Grace, la raisonnable et pondérée Grace avait, sur un coup de tête, ou un coup de coeur, choisi son amoureux et donc la fuite, en un clignement d’oeil, sans se retourner, sans avertir.

Cette « fugue » est comme une parenthèse enchantée pour les deux amants dont les sentiments se confirment et s’affirment. Mais à l’euphorie succède la prise de conscience les actes commis et de leurs conséquences. Et Grace redevient la jeune fille sérieuse que l’on connaît.

Plus encore, son retour à la maison la pouss à s’interroger sur la force de ses sentiments. Son amour pour Noam est-il un épanouissement ou une addiction? Doit-elle le soutenir ou le fuir? Et plus encore, en est-elle capable?

Dans ce tome, et particulièrement dans ces interrogations, que Noam soutient car il sait le danger que lui et sa famille représentent pour Grace, Rose fait une nouvelle fois la démonstration de sa capacité à dépeindre les sentiments, mais aussi à se plonger au fond du coeur de ses héros. En lisant ce tome, je me suis crue, à mon tour, revenue à mon premier amour, puissant, intense, absolu, celui qui donne l’impression qu’il n’y en aura jamais d’autre et qu’on pourrait tout faire pour lui. Mais il y a aussi en Grace une maturité née de la situation précaire de sa famille qui la freine parfois face à son impulsion première.

Dans ce tome, le corbeau paraît moins présent. C’est presque pire, il n’est nul part, mais son impact est présent partout: dans les retombées qu’il génère, dans la paranoïa qu’il a développé entre les élèves, dans cette certitude que personne n’est à l’abri et dans la recherche, de la future victime pour les uns, du nom du coupable pour les autres. Face à ce délateur, le troupeau cancane, guette, juge et isole, mais certains se révèlent moins bornés, plus solides, ou simplement capables d’un peu de recul.

Il serait erroné de croire que parce que le Corbeau ne passe pas à l’action, il n’y a pas de suspense dans cet épisode. Car un autre ennemi guette et menace, avec des moyens d’actions combien plus étendus et une puissance de nuisance absolue, pour Grace comme pour son entourage.

Comme toujours, l’auteur achève ce tome sur un retournement qui m’a vrillée le coeur d’une inquiétude toute maternelle et me laisse comme toujours dans un mélange de stress et d’impatience. Une très belle réussite qui confirme que, à mes yeux, cette incursion dans la young adult offre à Rose Becker l’une de ses séries les plus réussies.

 

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire